Section internationale du baccalauréat marocain: Une diversité linguistique hors pair

Section internationale du baccalauréat marocain: Une diversité linguistique hors pair

Chaque année, cinq promotions peuvent décrocher un baccalauréat national marocain avec la mention section internationale option «anglais» ou «espagnol» au niveau national. Il s’agit uniquement des élèves issus des classes du tronc commun scientifique et Lettres et Sciences humaines.

Le panorama linguistique marocain est dominé par plusieurs langues nationales. L’arabe sous sa forme classique et l’arabe dialectal avec ses différentes et nombreuses connotations, le berbère avec ses trois variantes (le rifain, le tamazight, le tachelhit) sont les langues communément parlées. S’ajoutent à elles les langues étrangères, dont le français et l’espagnol. La langue anglaise, quant à elle, s’est imposée essentiellement dans la vie professionnelle, d’où le renforcement de son apprentissage dans certaines formations.

La mise en place de la section internationale du baccalauréat lancée par le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar il y a deux ans, manifeste l’intérêt porté par le Maroc à la maîtrise des langues. A cet effet, les cursus internationaux du baccalauréat marocain font appel aux académies de la langue française, anglaise et espagnole. Ainsi, les sections internationales du baccalauréat  marocain options français, anglais et espagnol attirent les étudiants marocains dès leur lancement au titre de la rentrée scolaire 2013-2014 puis en 2014-2015 pour les deux derniers.

La société dispose ainsi d’une forme plurilinguistique.  Les marocains sont invités à maîtriser une langue étrangère avant leur arrivée sur le marché du travail.

Les sections internationales du baccalauréat  marocain visent ainsi à les préparer à accéder à l’enseignement supérieur, conformément aux dispositions de la charte nationale d’éducation et de formation. Cette démarche  est proposée en vue d’assurer une insertion professionnelle aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Ces sections maintiennent les mêmes programmes de l’enseignement adoptés par le ministère en l’enrichissant par l’enseignement et l’apprentissage d’une langue étrangère en option. L’étudiant bénéficie d’une augmentation du nombre d’heures consacrées à ces cours dédiés à l’étude de la langue étrangère. A cela s’ajoute l’utilisation de la langue étrangère pour l’enseignement de certaines matières. A la fin de l’année, les bacheliers auront obtenu un baccalauréat national marocain avec la mention section internationale, option français ou anglais ou espagnol.

Chaque année, cinq promotions peuvent décrocher un baccalauréat national marocain avec la mention section internationale option «anglais» ou «espagnol» au niveau national. Il s’agit uniquement des élèves issus des classes du tronc commun scientifique et Lettres et Sciences humaines. L’option «anglais» sera disponible dans un seul lycée qualifiant public situé au niveau de trois académies régionales. Pour le baccalauréat option «espagnol», seules deux régions sont concernées. Cette option sera enseignée dans un seul lycée qualifiant public sis à l’académie de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et un autre à l’académie de la région de l’Oriental.

L’option français de ce baccalauréat est uniquement à la portée de ceux qui s’orientent vers un tronc commun scientifique ou lettres et sciences humaines. Cette option est disponible dans au moins un seul lycée public de chaque académie régionale d’éducation et de formation.

A travers un système d’enseignement marocain  ouvert vers le monde en raison d’un apprentissage approfondi de plusieurs langues universelles, et d’une société imprégnée par de nombreuses langues nationales, le Royaume reflète une situation linguistique marquée par une mosaïque multiculturelle.

Raniya El Meknassi

(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *