Thami Ghorfi: «Nos enseignements sont basés sur l’innovation pédagogique»

Thami Ghorfi: «Nos enseignements sont basés sur l’innovation pédagogique»

Entretien avec Thami Ghorfi, président de l’ESCA Maroc Ecole de Management

Nos lauréats enregistrent un taux d’insertion de 87% dans les 6 mois après l’obtention de leurs diplômes. 70% d’entre eux accèdent à des postes de responsabilité avec un taux d’internationalisation atteignant les 30%.

ALM : Votre école vient d’obtenir récemment la reconnaissance de l’Etat qui confère à l’ESCA, entre autres, l’équivalence des diplômes, l’accès de vos lauréats à la fonction publique… De quoi s’agit-il au juste?

Thami Ghorfi : Nous avons obtenu la reconnaissance de l’Etat et nous en sommes très fiers. C’est un événement majeur dans l’enseignement supérieur marocain. Cette reconnaissance témoigne de la qualité des enseignements dispensés dans les différents programmes d’études de l’ESCA Ecole de Management et de la conformité de son modèle pédagogique aux standards définis par l’Etat. Elle confère également aux diplômés de l’ESCA l’équivalence aux diplômes nationaux et leur offre, par conséquent, la possibilité d’accéder à la fonction publique.  Cette distinction vient couronner la reconnaissance dont jouit notre établissement à l’échelle nationale, régionale et internationale. Aujourd’hui nous sommes aussi fiers d’être la 1ère Business School au Maroc et en Afrique francophone par des classements internationaux qui se basent sur des critères clairs et transparents tels que la qualité de nos enseignements, la reconnaissance de l’entreprise, l’employabilité, le degré d’internationalisation de notre école et bien d’autres. Notre engagement dans le cadre de la reconnaissance est de continuer à progresser et à maintenir les systèmes qui nous permettent de répondre aux normes strictes et élevées de l’Etat. 

L’ESCA est présente depuis plusieurs années sur la scène de l’enseignement supérieur, comment avez-vous réussi à maintenir votre position sur le marché en dépit de la prolifération de plusieurs établissements compétitifs?

Nous nous inscrivons dans un processus d’amélioration continue de nos enseignements, basé sur l’innovation pédagogique et inspiré des standards internationaux les plus élevés. Nos professeurs sont hautement qualifiés et contribuent fortement à la recherche académique dans nos différents domaines d’enseignement, permettant ainsi l’actualisation des contenus académiques de nos programmes et leur évolution en fonction des avancées théoriques et pratiques. Nous sommes également à l’écoute des entreprises et avons mis en place un système pour les impliquer dans nos instances pédagogiques. En effet, le conseil stratégique de l’ESCA Ecole de Management comprend une quinzaine de dirigeants et de lauréats ESCA Ecole de Management. Son objectif primordial est d’éclairer nos stratégies et de nous permettre d’être régulièrement à l’écoute des attentes des entreprises. Notre modèle pédagogique favorisant le Learning by doing est également très apprécié par les entreprises puisqu’il permet de développer les qualités managériales de nos lauréats. Nous avons également fait de l’international un axe stratégique de notre formation et avons ainsi initié différents programmes d’études à l’international qui offre des opportunités exceptionnelles d’études avec notre réseau de 88 institutions des meilleures dans le monde dans 43 pays sur 5 continents. Cette année ESCA Ecole de Management a rejoint le QTEM « Quantitative Techniques for Economics and Management », un réseau regroupant des institutions académiques de haut niveau choisies pour leur excellence académique en sciences de gestion, attirant de très bons étudiants et travaillant avec des entreprises internationales. Nous offrons à travers le QTEM la possibilité à nos étudiants de maîtriser l’outil analytique au service de la prise de décision dans les entreprises. ESCA Ecole de Management à Casablanca est la seule école africaine dans le réseau QTEM qui réunit de prestigieuses institutions telles que HEC Lausanne, Solvay Brussels School of Economics and Management, Universiteit van Amsterdam, HEC Montréal, Politecnico di milano, Goethe-Universität Frankfurt am Main, BI Norwegian Business School, EDHEC Business School, LUISS Guido Carli,..

Avez-vous une idée sur le taux d’insertion des lauréats ESCA et quelles sont les filières les plus convoitées?

Nos lauréats enregistrent un taux d’insertion de 87% dans les 6 mois après l’obtention de leurs diplômes. 70% d’entre eux accèdent à des postes de responsabilité avec un taux d’internationalisation atteignant les 30%. Nous constatons un bon équilibre sur nos différents parcours.  Nos formations sont axées sur le management permettant de développer des compétences transverses quelle que soit l’orientation des étudiants. Nos programmes et enseignements sont adaptés aux besoins des entreprises. Par conséquent, ils permettent à nos étudiants de réussir leur insertion professionnelle et d’évoluer rapidement vers des postes à responsabilité.  C’est de là que provient leur intérêt à opter pour nos parcours en plus de leurs orientations personnelles et projets professionnels.

Que pensez-vous de cette implantation de plus en plus renforcée des établissements étrangers au Maroc au moment où le secteur de l’enseignement en général est en train de subir une refonte ?

Le secteur de l’enseignement supérieur est en train de se restructurer pour privilégier l’excellence académique. Le Maroc a connu une importante réforme en accordant la reconnaissance de l’Etat à quelques établissements supérieurs qui ont démontré leur conformité au cahier des charges très strict du ministère de l’enseignement supérieur. Par conséquent, la nuance public-privé au niveau du secteur de l’enseignement supérieur doit évoluer avec cette importante réforme laissant la place aux critères de qualité académique.  D’autre part, l’arrivée de nouvelles écoles ne peut qu’enrichir l’offre marocaine à condition qu’elles se plient aux exigences de l’Etat et qu’elles développent une offre de qualité pour servir le développement du pays.

Avec les changements enregistrés ces derniers temps vous n’envisageriez pas une ouverture sur le marché africain puisque plusieurs pays du continent sont demandeurs ?

L’Afrique et ses potentialités sont au cœur de notre développement. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos réseaux africains initiés depuis quelques années, en particulier l’INSEAM fondé avec Grenoble Ecole de Management. Le réseau INSEAM rassemble 13 Business Schools d’une dizaine de pays africains dans l’objectif de soutenir la qualité de l’enseignement en Management en Afrique. Nous développons des activités également grâce à l’AAAE «African Academic Association on Entrepreneurship» que nous avons lancées avec 5 des meilleures Business Schools en Afrique anglophone (Egypte, Kenya, Afrique du Sud, Nigeria) dont l’objectif principal est de promouvoir la collaboration académique entre les Business Schools africaines. En parallèle, ESCA Ecole de Management accueille dans ses différents programmes plusieurs nationalités africaines en provenance du Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Cameroun, le Bénin, le Togo, le Burkina Faso et même de Madagascar.  En définitive, nous sommes engagés à accompagner les entreprises qui se développent à l’échelle continentale. Les opportunités sont immenses, mais nécessitent des stratégies spécifiques et des talents aguerris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *