Un programme pour les étudiants intéressés : L’Essec veut former des managers africains en Afrique pour l’Afrique

Un programme pour les étudiants intéressés : L’Essec veut former des managers africains en Afrique pour l’Afrique

L’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) Business School à Bouknadel lancera, du 27 juin au 7 septembre, un programme destiné à une trentaine d’étudiants désirant connaître l’Afrique.

L’annonce est faite, vendredi dernier, par l’école qui célèbre son premier anniversaire. «Les étudiants recevront un programme en management et gestion en Afrique», précise Thierry Sibieude, directeur général de l’Essec Afrique. Le responsable indique également que ce programme comprend, de plus, un séjour en Afrique subsaharienne. L’objectif étant, selon ses dires, de permettre aux étudiants de découvrir la réalité de l’économie africaine, notamment celle de la Côte d’Ivoire. «Notre école propose de former des managers africains en Afrique pour l’Afrique», exalte-t-il. L’intervenant rappelle par l’occasion que l’idée de faire des études en Afrique séduit même les étudiants français.

M. Sibieude annonce aussi le développement d’un master en gestion de territoire avec l’Université internationale de Rabat. Cette formation permettra aux étudiants de l’Essec de suivre des cours de codage en commun. Aussi, un hackathon sera organisé ces mercredi et jeudi avec la participation des étudiants de l’Essec, l’Ensias et l’école Mohammedia d’ingénieurs.    

A propos du premier bilan de l’Essec, il qualifie celui-ci de «positif et dynamisant».

Quant à Vincenzo Esposito Vinzi, directeur général de l’ESSEC, il vante «le modèle éducatif de cette école qui se base sur des piliers nécessaires». Ceux-ci étant l’apprentissage académique, l’expérience pratique, l’excellence, la création de savoir, le savoir-être outre le dialogue des cultures. «Pour la prochaine étape de notre développement, il faut que lEssec en Afrique devienne un partenaire intégré dans le tissu économique, social et institutionnel», enchaîne M. Vinzi.    

Pour rappel, l’école propose une scolarité à raison de 12.000 euros (14.000 DH) par an. Elle offre, cependant, des bourses d’excellence aux étudiants. L’Essec propose également des moyens de financement sous forme de prêts et d’accords aux étudiants. «Nous sommes en cours de mise en place de conventions avec les partenaires bancaires intéressés», enchaîne M. Sibieude. Il rappelle par l’occasion le programme de l’Essec «Pourquoi pas moi?» qui permet aux Marocains moyens d’y faire leurs études. «Nous sommes ouverts à tous les étudiants. Il faut, cependant, avoir réussi le concours d’accès», tempère-t-il.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *