Forum GENI-Entreprises: Benkirane appelle les jeunes ingénieurs à s’ouvrir davantage sur l’Afrique

Forum GENI-Entreprises: Benkirane appelle les jeunes ingénieurs  à s’ouvrir davantage sur l’Afrique

 «On a besoin de ces jeunes ingénieurs pour s’ouvrir davantage sur l’Afrique, en renforçant la présence du Maroc dans tous les secteurs, notamment l’industrie, les télécoms, l’immobilier, les assurances et les banques», a déclaré M. Benkirane à l’issue de la 12ème édition du forum GENI-Entreprises organisée sous le thème «Coopération Sud-Sud, enjeux et perspectives pour le Maroc».

A l’occasion de ce forum, placé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, M. Benkirane a mis en relief la particularité des relations d’amitié et de fraternité liant le Maroc et l’Afrique dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. Pour sa part, la ministre déléguée auprès du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumya Benkhaldoun, a souligné l’importance de l’ouverture sur la coopération Sud-Sud dans tous les domaines, relevant que les pays du Sud disposent d’un gisement de ressources naturelles et de capital immatériel.

Elle a tenu à rappeler le projet de création de deux pôles technologiques importants à Rabat et Casablanca, qui vont permettre le regroupement des écoles d’ingénieurs. De son côté, la ministre déléguée chargée de l’environnement, Hakima El Hiti, a mis l’accent sur les potentialités et les richesses de l’Afrique, notant la nécessité de relever les défis de l’Afrique par l’Afrique. Par ailleurs, Mme El Hiti a rappelé l’ouverture du Centre national de compétences sur le changement climatique aux pays africains, afin d’appuyer l’amélioration de la recherche et de la gestion des connaissances en matière de changements climatiques.

Le directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), Azdine El Mountassir Billah, quant à lui, a tenu à rappeler que l’un des points les plus importants de ce genre de manifestations est d’ouvrir le monde académique sur le monde de l’entreprise pour susciter les vocations des jeunes ingénieurs, les pousser vers la création de l’entreprise et ne pas se limiter à la réflexion de recherche d’emploi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *