France : 40% des membres de la diaspora africaine prêts à retourner immédiatement dans leur continent

France : 40% des membres de la diaspora africaine prêts à retourner immédiatement dans leur continent

Etude d’Intelcia et du cabinet Innocence Consulting

40% des membres de la diaspora africaine en France sont prêts à retourner immédiatement travailler en Afrique. C’est ce qui ressort de l’enquête sur «L’attractivité professionnelle du continent africain auprès des diplômés et cadres de la diaspora» qui a été réalisée par le Groupe  Intelcia et le cabinet  d’étude Innocence Consulting. Menée auprès de 800 personnes, l’étude visait à identifier les motivations et les freins d’un jeune diplômé ou d’un cadre de la diaspora pour travailler en Afrique.

Près de 71% envisagent de repartir travailler sur le continent dans un délai de 10 ans. Les membres de la diaspora originaires d’Afrique subsaharienne sont les plus enclins à rentrer dans un horizon  de 5 ans (58 %) par rapport aux ressortissants du Maghreb (41%).   Ils sont également 45% parmi les 24-27 ans à vouloir s’installer ou se réinstaller en Afrique immédiatement, contre 41% pour les 28-35 ans et 42% pour les plus de 35 ans. L’aventure entrepreneuriale est clairement le premier facteur professionnel de motivation pour un retour en Afrique pour 62% des membres de la diaspora. 43% des répondants désirent se lancer immédiatement après leur retour.

Cette tendance est plus marquée chez les personnes de plus de 28 ans, celles ayant plus de 5 années d’expérience, mais aussi chez les hommes. Néanmoins, 47% des interrogés disent aussi être tentés par les multiples opportunités professionnelles dans leur secteur professionnel actuel. Parmi les métiers recherchés par les jeunes diplômés et cadres de la diaspora, le secteur tertiaire est le plus plébiscité. En effet, 17% des répondants favorisent les métiers de conseil, 16% optent pour la communication et marketing et 15 % se tournent vers les métiers de la Finance. Par ailleurs, l’enquête révèle que parmi les critères de choix d’un poste en Afrique, ils placent les perspectives de carrière (48%), le contenu de la mission (42%) et les valeurs de l’entreprise (63%) dans le top 5 des critères pour le choix d’un poste en Afrique. La rémunération et la «Stabilité politique et économique du pays» occupent les deux premières places.

La renommée ou encore la mobilité ne sont pas énormément plébiscitées (18%). Autre constat à relever : plus de 40% des jeunes de la diaspora sont  intéressés par des opportunités professionnelles en Afrique au sein de multinationales, avec une préférence pour les multinationales africaines (51%). Les start-up africaines (36%) et les organismes internationaux (38%) sont aussi d’un intérêt particulier pour ces profils.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *