Handicap et emploi au Maroc : Un taux de chômage cinq fois plus élevé que celui des non-handicapés

Handicap et emploi au Maroc : Un taux de chômage cinq fois plus élevé que celui des non-handicapés

Un rapport du Conseil économique et social intitulé «Respect des droits et inclusion des personnes en situation de handicap» et qui date de juillet 2012,  révèle que la problématique du handicap est loin d’être enveloppée au Maroc. L’analyse de l’état des lieux montre que le modèle conceptuel en vigueur au Maroc est non seulement caduc mais joue un rôle important dans la persistance de barrières culturelles, sociales et économiques. Ce qui n’est pas sans compliquer davantage la participation sociale de cette tranche de la société, notamment en matière d’accès à l’emploi. Un droit qui est loin de leur être garanti. Tout comme l’accès à la scolarisation, l’accès au travail et à l’emploi des personnes en situation de handicap reste très limité. Leur taux de chômage est cinq fois plus élevé que celui des non-handicapés. Pourtant l’insertion des handicapés dans le marché de l’emploi est un droit garanti par la loi. L’article 17 de la loi n°07-92 relative à la protection sociale des personnes handicapées stipule qu’«aucun citoyen ne peut, pour cause d’un handicap dont il est atteint, être privé de l’obtention d’un emploi dans le secteur public ou privé…».  En outre, la loi exige un quota de 7% dans le secteur public. Chose qui est loin d’être respectée. Pour ce qui est du privé aucun quota n’est fixé.
Selon des chiffres publiés par le Haut-Commissariat au Plan en 2009,  le taux d’activité brut des personnes handicapées qui était de 13,1% serait doublement moins élevé que celui des non-handicapés qui, lui, était à 30,3%. Ceci dit, il y a lieu de signaler que les études et les chiffres manquent, chose qui ne permet pas une analyse générale de la situation de l’emploi de cette tranche de la société.
Dans ce sens,  le CES préconise dans son rapport  la mise en place d’une base de données nationale spécifique au handicap, l’actualisation des enquêtes portant sur la question du handicap, et leur inclusion dans les études et les recherches des organes institutionnels, des instituts de recherche et des universités. A l’heure actuelle il existe un projet de loi  qui prescrit une série de mesures incitatives visant à favoriser l’employabilité des personnes qui souffrent d’un quelconque handicap, notamment par l’instauration d’un quota dans le privé, comme c’est déjà le cas dans le public.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *