Honoris United Universities : Après Casablanca, Tunis !

Honoris United Universities : Après Casablanca, Tunis !

Le Centre de simulation médicale construit par Honoris en Tunisie a été mis au point avec des experts internationaux, utilisant les technologies les plus avancées.

A travers les écoles UPSAT, Honoris consolide ses arrières dans le domaine de l’enseignement dans les sciences de la santé en Afrique du Nord. 

Les détails.

Après l’intégration de l’École d’architecture de Casablanca (EAC), c’est au tour de l’UPSAT (Tunisie) de rejoindre le réseau panafricain Honoris United Universities. UPSAT est constitué de 3 écoles à Tunis, Sousse et Sfax. Pour l’heure, le réseau Honoris compte plus de 32.000 étudiants à travers le continent. L’entrée officielle, le 22 novembre dernier, du groupe tunisien UPSAT a coïncidé avec l’inauguration d’un centre de simulation médicale répondant aux standards internationaux et construit en plein cœur de Tunis. Honoris consolide ainsi ses arrières dans le domaine de l’enseignement dans les sciences de la santé en Afrique du Nord.

Les étudiants marocains bénéficient dans le cadre de la coopération des cadres entre les deux pays d’un avantage différentiel par rapport aux autres nationalités, ce qui a longtemps expliqué l’engouement confirmé pour des études en Tunisie, notamment dans le domaine de la santé. Le paramédical en fait partie (anesthésie-réanimation, sciences infirmières, optique-optométrie, kinésithérapie, orthoptie et radiologie-radiothérapie). Et l’UPSAT est le premier établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans la formation paramédicale, reconnu en 2002. «L’amélioration de la qualité des soins de santé en Afrique est essentielle. Au sein d’Honoris, nous nous attachons à former des professionnels de santé qui contribueront à transformer la qualité des services de santé en Afrique. L’arrivée d’UPSAT et l’ouverture de notre centre de simulation médicale de niveau international marquent une avancée majeure de nos projets académiques et de développement sur le continent», a précisé Luis Lopez, CEO d’Honoris United Universities à l’occasion.

Le Centre de simulation médicale construit par Honoris en Tunisie a été mis au point avec des experts internationaux, utilisant les technologies les plus avancées. Sis dans un bâtiment de 2.500 m2, il est équipé d’un matériel aux meilleurs standards internationaux.

A moyen terme, il devra être accessible aux professionnels de santé externes, aux équipes chirurgicales, aux infirmiers praticiens et aux chercheurs. Dirigé par le Pr Chedly Drizi, docteur en médecine et ancien chef du département de chirurgie B23 de l’hôpital Charles Nicole de Tunis, le centre représentera un élément important de l’approche innovante d’Honoris en matière d’enseignement des sciences de la santé en Afrique. L’accessibilité des soins de santé de qualité aux Africains étant le principal enjeu. Le rappel est important car le Maroc a encore de nombreux défis à relever dans le domaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *