Ils se croyaient les meilleurs…: Histoire des grandes erreurs de management de Christine Kerdellant

Ils se croyaient les meilleurs…:  Histoire des grandes erreurs de management de Christine Kerdellant

«Je crois beaucoup à la nécessité d’avoir de temps en temps de sérieux échecs», disait Antoine Riboud, le fondateur de Danone. «Ça fait rebondir et ça permet d’aller plus loin».

Il faut croire que les créateurs des start-up américaines sont fiers de leurs ratages.  Selon le baron Bich, l’inventeur du fameux stylo bille et du parfum du même nom qui n’a pas connu le même sort, il existe «sept bonnes décisions pour deux mauvaises et une carrément foireuse».  Christine Kerdellant énumère plusieurs exemples d’innovations mort-nées de Bill Gates ou Steve Jobs.

Les exemples ne manquent pas. Des grands rêves de Jean-Marie Messier ou de Kodak qui ne croyait pas à la photo numérique ou encore de Mamie Nova qui se moquait des grand-mères, l’auteure se délecte à décortiquer tous les fiascos.

Elle n’omettra pas aussi de citer l’échec de Barbie en Chine ou de Renault en Inde. Même les performances viciées de Madoff et de Kerviel ou l’explosion «programmée» de la navette Challenger ont été rappelées. Danone, Orange, Google, Volkswagen, toutes ont essuyé des ratages dans leur histoire. Loin d’être toutefois un simple catalogue de ratages des dirigeants, l’analyse fait partie du développement. A lire pour le croire !

Broché – 25 février 2016

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *