Initié par la Fondation Konrad Adenauer : Un programme de promotion de l’employabilité des jeunes diplômés d’Agadir

Initié par la Fondation Konrad Adenauer : Un programme de promotion de l’employabilité  des jeunes diplômés d’Agadir

L’étape d’Agadir a porté sur plusieurs axes dont la problématique de l’adéquation formation-emploi, le projet professionnel et la création et le développement de l’identité numérique.

La Fondation Konrad Adenauer a organisé dernièrement à Agadir en partenariat avec la FSJES de l’Université Ibn Zohr un programme de promotion de l’employabilité des jeunes diplômés.

Dans le cadre de ses initiatives visant à favoriser l’emploi des jeunes diplômés, la Fondation Konrad Adenauer lance un programme de promotion de l’employabilité en collaboration avec les établissements de l’enseignement supérieur public opérant dans les différentes régions du Royaume, et ce pour permettre aux jeunes diplômes et étudiants de s’informer sur les opportunités qu’offre le marché de l’emploi et bénéficier de conseils pratiques pour affiner leurs méthodes et techniques de recherche.

Après sa première édition, qui a réuni des étudiants et lauréats de divers masters de la FSJES de Rabat Agdal, une 2ème édition a été organisée à Agadir au profit d’étudiants et lauréats des masters comptabilité, contrôle et audit, contrôle de gestion et système d’information, Management RH, économie appliquée, entrepreneuriat et management des PME, finance et ingénierie financière.

D’après la Fondation, «la raison d’être de ce programme tient à un constat: s’il est certain que le diplôme apporte à l’étudiant des savoirs et des aptitudes lui permettant d’améliorer ses chances d’insertion professionnelle, il n’en demeure pas moins que le diplôme, seul, ne constitue plus un sésame pour l’emploi, parce que l’entreprise ne recrute pas un diplôme mais un profil, une personnalité qui a un vécu, des qualités, des traits de caractère, des valeurs».

Et de poursuivre que, «complément utile à la formation académique, ce programme apporte à l’étudiant comme au lauréat des outils pratiques lui permettant de mieux se connaître, de renvoyer une image positive de soi, de construire et mettre en œuvre son projet professionnel».

En effet, l’employabilité des jeunes constitue une préoccupation majeure au Royaume, et l’insertion professionnelle reste l’un des défis majeurs à relever au niveau national, en intégrant dans la vie active les leaders de demain, mais le problème réside dans l’inadéquation entre l’offre et la demande et le manque d’expérience et de compétences professionnelles des nouveaux diplômés.

L’étape d’Agadir assurée par des experts et consultants a porté sur plusieurs axes dont la problématique de l’adéquation formation-emploi, le projet professionnel, la création et le développement de l’identité numérique, les techniques gagnantes pour décrocher un stage ou un emploi, ainsi que des simulations d’entretiens.

Notons que le secteur de l’agriculture, forêt et pêche reste le principal domaine d’emploi au niveau de la région Souss-Massa. Il offre un peu plus de 45% de postes d’emploi, notamment en milieu rural où il occupe une moyenne de 7 actifs ruraux sur 10. En revanche, en milieu urbain c’est le secteur des services qui occupe la majorité des actifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *