L université internationale de Casablanca souffle sa 3ème bougie : Une nouvelle filière d excellence pour la rentrée 2013

L université internationale de Casablanca souffle sa 3ème bougie : Une nouvelle filière d excellence pour la rentrée 2013

A l’occasion de son troisième anniversaire, l’Université internationale de Casablanca (IUC) dresse un 1er bilan de ses diverses activités. Lors d’une conférence de presse tenue le 24 avril 2013 à Casablanca, Antonia Macedas, président de ladite université, s’est dit «fier et confiant quant à l’employabilité de ses lauréats». Cette même conférence a été une occasion pour communiquer autour du lancement d’une nouvelle filière d’excellence en collaboration avec l’Ecole supérieure de commerce extérieur Paris (ESCE).
En effet, pour la rentrée 2013/2014, la Faculté de commerce et de gestion de l’IUC lance un parcours grande école en commerce international adossé à l’ESCE Paris, membre de la Conférence des Grandes Ecoles françaises et également membre du réseau Laureate. Jean Audouard, directeur général et académique de l’ESCE, également expert auprès de la commission d’évaluation des formations et des diplômes de gestion du ministère de l’enseignement supérieur en France, note à ce titre: «Nous avons une collaboration pédagogique avec l’UIC depuis 2009, dès la création des premières filières de la Faculté de commerce et de gestion. Nous sommes très fiers de pouvoir mettre notre expertise au service de cette institution et multiplier les échanges de professeurs et d’étudiants entre nos deux établissements. Nous prévoyons également de mettre en place des projets de recherche communs d’ici fin 2013».
Vu les enjeux que pose actuellement le contexte dans lequel évolue l’économie mondiale et celle marocaine, ce parcours qui sera disposé à l’UIC à partir de la rentrée prochaine viendra répondre aux besoins grandissants des entreprises nationales et multinationales installées au Maroc en savoir-faire. Ces compétences permettront aux différentes politiques stratégiques de travailler dans un mode globalisé et capables d’accompagner l’essor international de l’économie marocaine.
Il est à noter que le nouveau parcours sera un Bac+5 et donc un grade de master reconnu par le ministère de tutelle. Les étudiants qui s’y engageront bénéficieront de semestres d’échange avec l’ESCE sans frais et d’un double diplôme possible grade master de l’ESCE. Ces étudiants seront amenés à passer des stages obligatoires chaque année dont au moins un à l’étranger et ce, dans un but d’acquisition d’une double compétence en commerce international et dans l’option de spécialisation choisie.
Pour Maceda, l’UIC a trouvé sa place dans le paysage de l’enseignement supérieur marocain et construit un nouveau modèle d’université au Maroc. «Nous développons avec solidité et pugnacité un modèle académique aux standards internationaux qui répond aux attentes de la jeunesse marocaine en termes d’employabilité et d’ouverture internationale», souligne-t-il à ce titre. Il est à noter qu’aujourd’hui, l’UIC dispose de 17 filières accréditées ou en cours d’accréditation, plus de 70 partenariats académiques internationaux, de multiples partenariats académiques nationaux prestigieux, 60% du corps professoral permanent sont titulaires d’un doctorat. L’UIC participe à un Consortium international de recherche en sciences de l’éducation et annonce la création d’un Laboratoire de recherche en sciences de gestion d’ici la fin de l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *