La projection d’un leader en Afrique

La projection d’un leader en Afrique

Les trois facteurs de réussite d’un manager africain sont d’une manière indissociable l’agilité, savoir construire une équipe et la mise sous contrôle de l’ego.

Accompagnant l’édition 2016 de l’Africa CEO Forum, le cabinet en conseil et audit Mazars et Morgan Philips Executive Search, cabinet de consulting en ressources humaines, viennent de publier les résultats d’une enquête inédite identifiant les critères de réussite des CEO africains en les rapportant à la vision des jeunes générations du continent. A l’issue des 50 entretiens effectués avec des CEO africains, trois facteurs de succès ont été mis en exergue.

Déjà le premier facteur est lié à la capacité d’être agile. L’environnement dans les pays d’Afrique en pleine mutation impose des postures qui peuvent changer à 360° très rapidement. Le manager devra donc se montrer agile pour s’adapter et ne pas déstabiliser ses équipes. «La frugalité des moyens, la jeunesse, la complexité ou parfois les dysfonctionnements des systèmes de financement et d’investissement imposent une ingéniosité et une adaptabilité permanente, et une capacité à dépasser des conventions culturelles établies», concluent à ce niveau les auteurs de l’enquête.

Africa CEO Forum
Élaboré en partenariat avec la Banque africaine de développement, le Africa CEO Forum est un événement organisé par le Groupe Jeune Afrique, éditeur de Jeune Afrique et de The Africa Report, et par Rainbow Unlimited société suisse, spécialisée dans l’organisation d’événements de promotion économique. La 3ème édition en 2015 a accueilli plus de 800 personnalités africaines et internationales, dont 500 dirigeants d’entreprises venus de 43 pays africains et 100 intervenants de haut niveau.

Savoir construire une équipe représente le second facteur de réussite d’un leader africain. Il ressort de l’étude en effet que «le mythe de l’homme providentiel comme figure d’autorité appartient au passé et à une certaine forme de caricature. Les CEO africains modernes sont au contraire déterminés à réussir en équipe, et à construire aussi de nouvelles figures de leadership plus collaboratives et connectées à des univers modernes et internationaux».

Enfin le dernier facteur de réussite cité et non des moindres est la faculté à contrôler son ego. «L’estime de soi est une composante importante de la construction d’un leader, en particulier dans des cultures de rapport complexe à l’autorité. Pour autant, un ego surdimensionné est considéré comme le premier facteur d’échec pour les CEO du continent». Les résultats de l’enquête parlent d’eux-mêmes. De son côté, la génération Y estime que «le principal levier d’accession au leadership est l’apprentissage». Selon Abdou Diop, Executive Partner de Mazars Maroc, «les indicateurs de succès ont toujours été liés à l’atteinte des résultats et à son corollaire qui est l’intensité de travail. Pour les Millennials, qui constituent les dirigeants de demain, leurs repères ont totalement changé et leur conception du succès repose sur leur capacité et rapidité d’apprentissage, de même que sur la capacité d’adaptation dans un environnement en évolution constante».
La génération Y, portée sur le digital, compte bien construire une nouvelle Afrique. 70% d’entre eux souhaitent accéder à des postes de direction générale. Il en résulte fatalement une grande frustration. Canaliser les énergies pour préserver un équilibre dans les équipes est donc nécessaire. C’est tout cela qui ressort de l’étude présentée lors de cet événement qui réunit bien des leaders.

Méthodologie
L’étude a été réalisée entre les mois de janvier et mars 2016. Des entretiens téléphoniques ou de visu ont été réalisés auprès de 50 chefs d’entreprises en Afrique de toutes tailles et tous secteurs confondus. 760 jeunes issus de la génération Y (âgés de 20 et 35 ans) ont été approchés via les réseaux sociaux ainsi qu’au sein de Mazars et Citigroup. 36 pays africains constituent le panel dont 59% d’hommes et de 41% de femmes.
loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *