La transformation d’entreprise scrutée au peigne fin

La transformation d’entreprise scrutée au peigne fin

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) vient de lancer une enquête, en partenariat avec Optimum Conseil, sur les patrons marocains face à la transformation de leur entreprise.

C’est une enquête en ligne que viennent d’initier la CGEM et le cabinet Optimum Conseil pour récolter les principales tendances sur l’état de la transformation des entreprises marocaines. Lancée au mois de mai, les résultats sont attendus au mois de juillet prochain. Les membres du cabinet tablent sur 200 à 300 dirigeants interviewés et comptent puiser également sur les contacts de la CGEM pour une optimisation des résultats. Tous les types d’entreprises sont pris en compte (entreprises publiques et privées, grandes entreprises et PME, sociétés familiales entreprises privées cotées en Bourse ou non).

En clair, la Confédération servira de support en termes de fichiers dirigeants et de sensibilisation pour accélérer le processus de réponses. De son côté, le cabinet Optimum Conseil s’engage par ses compétences à l’administration du questionnaire et du dépouillement ainsi que de l’analyse des résultats.  L’objectif premier de cette enquête est d’apporter un éclairage sur les tendances, les enjeux structurels et les questionnements des dirigeants sur l’avenir de l’entreprise. 7 axes pour l’élaboration du questionnaire, à savoir la digitalisation, le développement à l’international, la problématique de succession et de relève, la problématique liée au développement de la performance commerciale et l’amélioration de la performance opérationnelle.

Cette étude s’inscrit dans la continuité de la première édition menée en 2014.  Celle-ci était orientée sur les aspects opérationnels de la transformation. Celle de 2017 servira à recenser les problématiques stratégiques rencontrées par le dirigeant et qui sont un moteur important de la transformation d’entreprise. «Les résultats permettront de faire progresser la réflexion de fond sur les enjeux stratégiques de transformation exprimés par les dirigeants marocains, les leviers actionnés et les difficultés rencontrées», expliquent les porteurs de l’enquête. La légitimité d’une telle thématique est claire. La notion de transformation devenant un pilier parmi les concepts de management dans le contexte actuel. Les managers sont obligés de faire évoluer les entreprises. L’évaluation de la prise des risques vers l’inconnu est également à prendre en compte dans un tel contexte. Le burn out aussi. Les managers qui ont un tableau de bord clair et précis pourront élaborer une stratégie de transformation de leur entreprise. 

Les principaux résultats de l’étude 2014

Elle a permis de révéler que :

  • 90% des entreprises interviewées se sont engagées dans un processus de transformation au cours de ces 3 dernières années.
  • Un projet de transformation dure environ 2,17 ans
  • La mobilisation des équipes et en particulier celle des managers est un facteur primordial pour la réussite des projets de transformation (69%)
  • La transformation est un processus volontaire (88%) et permanent (89%).
  • La taille de la structure n’apparaît pas comme un facteur limitant pour conduire des changements importants.
  • Les deux principales difficultés rencontrées sont la difficulté à faire évoluer la culture d’entreprise (51%) et la difficulté à maîtriser le temps (48%)
  • Le déploiement des changements est la phase la plus difficile du projet de transformation (46%).
  • 80% des dirigeants questionnés comptent mener un nouveau programme de transformation au cours des 3 prochaines années.
  • Le développement à l’international est un enjeu fort pour l’avenir (46% vs 8% pour la période passée).

Source : Cabinet Optimum Conseil

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *