L’analyse transactionnelle au service aussi des organisations

L’analyse transactionnelle au service aussi des organisations

«L’analyse transactionnelle (AT) est une philosophie selon laquelle toute personne a une valeur positive en tant qu’être humain», c’est la définition donnée dans le cadre du module enseigné au Groupe ESC Chambéry.

Son enseignement théorique mais par la suite pratique pour les étudiants qui souhaitent approfondir ces fondements démontre que cette philosophie apporte une valeur ajoutée en entreprise.

Elle tient son essence même du docteur Eric Berne dans les années 60.

Ses principes de fonctionnement sont clairs. Elle repose sur les concepts de la responsabilité et de l’autonomie vers lesquels les individus doivent tendre pour accéder à un développement psychologique harmonieux.

Les techniques réservées à cette philosophie sont simples sont puisées essentiellement dans la compréhension et l’action. En clair, la démarche transactionnelle vise à permettre aux personnes de s’approprier de façon responsable ces techniques. Ils pourront aussi améliorer leur comportement, leur relation et leur communication.

L’analyse transactionnelle s’applique, essentiellement, au développement des personnes et celui des organisations. Psychothérapie individuelle ou en groupe, psychothérapie de couple, voire familiale ou conseil en stratégie personnelle, voire pilotage de carrière, les champs d’application sont en effet très vastes.

Dans le cas du développement des organisations, l’AT s’avère très bénéfique pour effectuer une radioscopie de l’entreprise ou d’un service. Elle facilite l’élaboration et l’application de plan d’amélioration. Son application permet aussi l’analyse et la résolution des blocages et clivages entre personnes et entre services.

L’analyse transactionnelle est utilisée aussi dans la communication interne et externe dans le cadre d’élaboration de projet d’entreprise, marketing et publicité. En matière de gestion des ressources humaines ou encore de recrutement et de constitution d’équipes, l’analyse transactionnelle s’avère également salutaire.

Concrètement cette philosophie quand elle est incluse au mode de management de l’entreprise permet de définir les différents systèmes de réaction d’un individu et d’en appréhender les incidences sur les individus et les groupes sociaux.

Les experts en la matière abordent à ce niveau les différents états du moi, l’analyse des différents états du moi et les champs d’application.
Bref, la transaction peut être identifiée comme étant l’unité de base des relations humaines. Et son enseignement permet de comprendre l’importance des signes de reconnaissance. Le module enseigné au Groupe ESC Chambéry ou même ailleurs repose sur ces éléments essentiels. Car c’est de ces décryptages que la transmission s’effectue entre deux individus, un groupe tant dans la vie personnelle ou dans les organisations. Elle se matérialise par des signes positifs et négatifs conditionnels et inconditionnels qui entretiennent les échanges entre les individus et les groupes de personnes.

L’analyse transactionnelle, quand elle est prise en compte, facilite les échanges. Son application demeure toutefois conditionnée par la politique des ressources humaines appliquée en entreprise. Les techniques y afférentes facilitent grandement les échanges entre les personnes. Ses avantages sont certains et son intégration dans les programmes pédagogiques le confirme…

Au Maroc, l’utilisation de ces méthodes dans l’organisation est encore nouvelle malgré la taille des structures. Certaines ne la reconnaissent même pas en tant qu’outil de développement. Son évolution dépendra de la modernisation de la gestion des ressources humaines et des budgets d’investissement qui y sont consacrés.

La professionnalisation du coaching conditionne aussi cette évolution.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *