L’association des Gadz’arts marocains s’engage : Motivation du retour de ses lauréats au Maroc

L’association des Gadz’arts marocains s’engage : Motivation du retour de ses lauréats au Maroc

Les Gadz’arts marocains continuent à œuvrer pour le rapatriement des compétences marocaines à l’étranger. C’est dans cet esprit que le Groupement des ingénieurs arts et métiers ParisTech du Maroc, présidé par Samir Oudghiri Idrissi, directeur général de Lesieur Cristal, a organisé son rendez-vous annuel placé à cette édition sous le thème «Gestion des talents de la diaspora au Maroc : Opportunités et enjeux».

Une rencontre marquée par la présence de plus de 60 personnes, soit des élèves en dernière année de l’école, des anciens élèves occupant des postes de responsabilité ainsi que de nombreux professionnels du recrutement.

«Nous sommes fiers d’accueillir aujourd’hui la nouvelle génération des Gadz’arts marocains, et de leur présenter les opportunités qui s’ouvrent à eux dans leur pays», a indiqué M. Oudghiri Idrissi dans un communiqué de presse à la suite de l’événement.

C’est ainsi qu’avec l’objectif de soutenir les lauréats marocains de l’Ecole des arts et métiers dans leur processus de retour au pays, la rencontre a été l’occasion pour le Groupement de présenter sa cellule «Emploi-carrière». Une cellule spécialement créée pour mettre en contact les ingénieurs arts et métiers et les professionnels du recrutement au Maroc et aider les jeunes ingénieurs à s’installer au Maroc en les appuyant dans leur recherche d’emploi et/ou de stage et conseiller au besoin les ingénieurs sur leur démarche de recherche d’emploi (avec ciblage d’entreprises, relecture correction de CV, préparation d’entretiens et autres).

«Au fil du temps, nous avons pu mettre en place des liens intergénérationnels forts au sein de la communauté des Gadz’arts. Au- delà du renforcement de ces liens, ce rendez-vous annuel nous permet de mieux faire connaître aux professionnels marocains la formation Arts et Métiers ParisTech et ses dernières évolutions», a explique M. Oudghiri Idrissi.

Et de poursuivre : «c’est aussi l’occasion de donner envie à ces jeunes ingénieurs de revenir dans leur pays afin de participer à son développement en  leur proposant de réelles opportunités de carrière».

De ce fait, plusieurs directeurs des ressources humaines de grandes sociétés de la place ont pris part à cette rencontre devenue une tradition. Aussi, l’événement a vu également la participation de plusieurs professionnels renommés du recrutement des cadres au Maroc, pour faire bénéficier les futurs ingénieurs de leurs expertises et expériences.

Étaient notamment présents, Mohamed El Baraka DGA chargé du capital humain à Lesieur Cristal, El Othmani du Cabinet ORH, Bilal Essaid, du Cabinet DIORH, Boualem Kadi de Michael Page, Abla Benabdellah, DRH de la SNI, Hicham Zouanat, DRH de Danone, et Abdelkrim Guerguachi, DRH de BMCI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *