Le management du risque social : éviter les tensions et le désengagement, de Hubert Landier

Le management du risque social : éviter les tensions et le désengagement, de Hubert Landier

«Désengagement massif des salariés, augmentation de l’absentéisme, mouvement de grève, vague de démissions, mise en accusation publique des pratiques de l’entreprise…», l’auteur nous dresse un tableau avant d’analyser la situation et mettre en place le meilleur processus pour esquiver cette tension sociale justement.

Hubert Laudier affirme en effet que «si le risque social est multiforme et peut être source de dégâts considérables, à la fois en termes de coûts et d’image, il n’est pas inéluctable». Une telle situation résulterait d’un certain nombre de négligences qui crée des dysfonctionnements et plus tard de graves problèmes structurels.

Le réflexe d’un bon manager est de mettre en place des mesures préventives pour ne pas tomber dans cet écueil. Et c’est bien dans cette optique, qu’Hubert Landier propose à travers son ouvrage comment repérer, évaluer et traiter les facteurs de risque social. Les critiques valorisent les pistes de réflexion et les méthodes d’action pour permettre aux dirigeants de mieux anticiper et gérer ce risque et assurer à l’entreprise les conditions de sa performance, à la fois globale et durable. Tous sont unanimes à dire que l’auteur fournit une analyse brillante des ressorts et des implications du risque social répondant directement aux questions que se posent les entreprises. Pour lui, il n’y a pas de secret pour anticiper le risque et des mesures claires permettent de l’identifier. De là, découlent les actions à mettre en place pour éviter toute forme de mal-être au travail.

Ed. Eyrolles
 (16/11/2012)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *