L’e-recrutement devient l’outil préféré des chercheurs d’emploi

L’e-recrutement devient l’outil préféré des chercheurs d’emploi

Les portails de recrutement en ligne restent toujours en tête de course pour la recherche d’emploi et le recrutement, surtout comparé aux réseaux sociaux. 60% des utilisateurs de ce portail préfèrent cette méthode contre seulement 38% qui ont recours aux réseaux sociaux.

Bien que les réseaux sociaux soient populaires dans la vie personnelle, cela ne s’applique pas au domaine de l’emploi. Ce sont les sites d’e-recrutement qui se taillent la part du lion. Selon les études menées dans l’Hexagone, les chercheurs d’emploi restent conservateurs. C’est ainsi que les candidats préfèrent les portails d’e-recrutement et sous-utilisent les réseaux sociaux professionnels confirmant que la croissance des usages des réseaux sociaux en matière d’emploi et de recrutement n’est pas au rendez-vous. Une tendance confirmée sur les trois dernières années par Régionsjob. D’après leur enquête, l’utilisation des jobboards (plate-forme d’e-recrutement) pour recruter ou chercher un emploi reste toujours en pole position (96%), loin devant les autres méthodes de recherche d’emploi, comme les candidatures spontanées (65%) et les réseaux sociaux (35%). Ils sont même considérés comme obsolètes auprès des candidats.

C’est pour cela que les candidats les placent en moyenne en 8è position des outils les plus importants tandis que les recruteurs les classent 6èmes. Un constat s’appliquant aussi au niveau des recruteurs. Une tendance remarquée en France, mais aussi au Maroc grâce à l’enquête qu’a menée ReKrute.com. En effet, le portail d’e-recrutement au Maroc a enquêté sur le sujet auprès de ses utilisateurs afin de comprendre leur manière d’utiliser la plate-forme pour chercher un emploi. C’est ainsi qu’une base de profils en recherche de nouvelles opportunités de carrière a été interrogée, explique Alexandra Montant, directrice générale adjointe de ReKrute.com. «Nous constatons une prépondérance confirmée de l’e-recrutement à travers les portails», poursuit-elle. Elle a aussi noté que depuis la démocratisation d’Internet, les portails emploi en ligne ont complètement été intégrés par les chercheurs d’emploi dans leur recherche quotidienne ; c’est d’ailleurs leur moyen de recherche préféré. Viennent ensuite les relations personnelles, la candidature spontanée, loin devant les cabinets, la presse, les réseaux sociaux arrivant bons derniers. Voilà les chiffres qui peuvent être retenus de l’enquête de satisfaction réalisée en 2016 auprès de 166 entreprises qui embauchent via ReKrute.com. 222 cadres ont été embauchés chaque jour via la plate-forme.

Quant aux candidats, il semblerait qu’un peu plus de 60% des utilisateurs de ce portail préfèrent cette méthode contre seulement 38% qui ont recours aux réseaux sociaux. Même si les prises de décision se font sur les sites emploi, l’e-réputation reste importante. C’est pour cela que même si les réseaux sociaux ne sont pas le choix par excellence pour recruter, ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger ces profils. En effet, les réseaux sociaux et Internet en général sont une manière pour les entreprises de trouver des compléments d’informations sur le candidat. L’enquête vient confirmer cette théorie. Bien que seules 4% des personnes aient déclaré avoir été recrutées par ce biais, les réseaux sociaux sont complémentaires des autres outils liés au recrutement et à l’emploi. Ils représentent un outil d’aide à la décision qui peut faire pencher la balance. Ce constat est aussi valable du côté du chercheur d’emploi. Les candidats ont souvent tendance à faire des recherches en ligne sur les entreprises qui diffusent des offres d’emploi sur les médias ou les cabinets avant de déposer leur candidature.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *