Le taux de chômage aurait baissé de 0,5 point selon le HCP : Les services à la personne plus grand employeur

Le taux de chômage aurait baissé de 0,5 point selon le HCP : Les services à la personne plus grand employeur

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) ne chôme pas et enchaîne étude sur analyse de la situation économique, démographique et sociale, provoquant parfois la polémique. Sa dernière couvée : la note d’information sur le marché du travail durant le 1er trimestre 2013 risque de relancer le débat. A rebours du ressenti, elle montre que le niveau du chômage a baissé légèrement, que les prestations de services sont les activités qui offrent le plus de possibilités d’embauche et que si les classes des 24-44 ans forment le plus gros des troupes, les quadras sont toujours présents aux postes. C’est ainsi que la note relève qu’entre le premier trimestre de l’année 2012 et celui de 2013, 99.000 postes d’emploi nets ont été créés.
Elle explique que ce chiffre est la résultante de la création de 126.000 emplois rémunérés et la perte de 27.000 non rémunérés (aides sociales). Elle précise que ces nouvelles opportunités ont, pour le principal, concerné les services (243.000 postes) et l’industrie (20.000 postes). Les pertes d’emploi, quant à elles, ont été relevées dans les secteurs de «l’agriculture, de la  forêt et de la pêche» (100.000) et du BTP (56.000). Remarque qui ne manquera pas d’étonner : ce sont les services à la personne qui embauchent le plus. «Au niveau des services, les branches qui ont principalement contribué à la création d’emplois sont les «services personnels et domestiques» (89.000 postes), le «commerce» (100.000 postes) et «l’administration et les services sociaux fournis à la collectivité» (50.000 postes)». La note ne se pose pas la question de savoir dans quelles conditions de salaire et de travail ces prestations sont fournies et par qui. Au contraire de cette tendance à la hausse, le «transport terrestre» et la branche «hôtels et restaurants» ont régressé avec respectivement 15.000 et 11.000 postes perdus.
Résultat global de ces évolutions contrastées : le nombre de chômeurs aurait diminué de 53.000 et le taux de chômage aurait baissé de 0,5 point (-0,7 point en milieu urbain et -0,4 point en milieu rural). Mieux, les baisses les plus significatives ont été observées chez les jeunes âgés de 25 à 34 ans (-1 point) et les diplômés (-0,9 point). Dans le même temps, le taux de sous-emploi a reculé de 0,7 point. Le HCP indique également que la population active âgée de 15 ans et plus a atteint au cours du premier trimestre de l’année 2013, 11.474.000 personnes, soit une légère hausse de 0,4% par rapport à l’année 2012 (+1,2% en milieu urbain contre -0,4% en milieu rural).
Cependant il ne dit pas si cette dernière baisse est due à l’exode rural ou au fait que ces jeunes ont retrouvé de l’emploi grâce à la relance des activités rurales. Il ajoute que le taux d’activité a diminué de 0,6 point, passant de 48,2% au premier trimestre de 2012, à 47,6% au début de cette année. S’agissant du profil de la population en chômage, la note indique que quatre chômeurs sur cinq sont des citadins (78,1%), deux sur trois sont des jeunes âgés de 15 à 29 ans (64%), un sur quatre est diplômé de niveau supérieur (25,9%), 50,5% cherchent emploi pour la 1ère fois (primo-demandeurs) et 65,5% chôment depuis plus d’une année.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *