L’entreprise et la femme : Quel constat ?

L’entreprise et la femme : Quel constat ?

Quand on considère l’équilibre homme-femme dans le travail, ce qu’on appelle la parité, on constate  un décalage flagrant entre le fait que l’on trouve autant de femmes que d’hommes dans les études  et même jusqu’au début de la vie active et le fait que dans l’entreprise, au fur et à mesure que l’on monte dans la hiérarchie, les femmes disparaissent ! Pour illustrer ce décalage, nous avons d’un côté environ 60 à 70% de jeunes femmes qui se préparent à être médecins au Maroc, et de l’autre à peine 1 femme sur 20 dans le top management d’une entreprise. Pour Wassila Kara Ibrahimi, du cabinet Bil consulting, trois raisons semblent être à l’origine de ce décalage. Première raison, explique Mme Ibrahimi, «le fait de trouver autant de femmes sur les bancs de l’université est un phénomène nouveau et intéressant pour le Maroc et en fait les femmes n’ont pas encore eu le temps d’arriver en force dans l’entreprise». La deuxième raison réside, elle, dans certains blocages culturels et comportementaux. «Ils font que d’un côté les hommes ne conçoivent pas qu’une femme soit en mesure d’assumer certains postes de responsabilités… Et de l’autre, des femmes qui s’autolimitent elles mêmes, qui sont moins carriéristes, moins agressives, souvent moins ambitieuses. J’ai en tête un exemple extreme  d’une jeune étudiante en 4ème année d’école de commerce qui envisageait si elle ne trouvait pas de travail à la sortie de l’école de se marier à la place. C’est tout de même étonnant !», s’interroge Mme Ibrahimi. Pour la troisième raison, et des plus fondamentales, «les femmes ont un rôle collectif qui dépasse largement leur rôle individuel, dans le sens où les femmes entre 28-30ans, moment où se dessinent habituellement les carrières, sont viscéralement préoccupées par d’autres enjeux indispensables pour la société et son développement: Fonder une famille, faire les enfants, les éduquer, leur transmettre des valeurs et préparer les générations futures…». Mais il est clair sur ce sujet en particulier, les apparences sont trompeuses. Pour notre spécialiste, «les femmes joueront d’autant mieux leur rôle fondateur dans la société tant qu’elles seront éduquées, formées, actives et impliquées au plus haut niveau de l’entreprise quelle soit publique ou privée … Une femme qui exerce des responsabilités formera des citoyens de demain plus avertis, plus ouverts, en fait des citoyens à son image».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *