Les 750 bagagistes de l’aéroport Mohammed V reprennent le travail

Les 750 bagagistes de l’aéroport Mohammed V reprennent le travail

Selon la RAM, ils ont toujours leurs CDI

Un pacte a été signé hier à l’aéroport Mohammed V Casablanca entre les représentants syndicaux des employés de GPI, la direction de celle-ci en présence des autorités aéroportuaires (ONDA, préfecture Nouaceur et représentant du ministère de l’emploi). Selon le pacte signé entre les deux parties, une augmentation salariale de 15% a été décidée ainsi que d’autres mesures visant à améliorer les conditions sociales des 750 employés de GPI.

Rappelons que celle-ci gère, pour le compte de RAM Handling, la gestion et traitement des bagages, prestations que RAM Handling assure au niveau de l’aéroport de Casablanca en faveur de plusieurs compagnies aériennes dont RAM, Air France, Qatar Airways…

Il faut savoir que les 750 employés travaillent au sein de l’aéroport Mohammed V depuis plusieurs années, avec des contrats de travail à durée indéterminée (CDI) et dans le respect total de tous leurs droits sociaux. Et RAM Handling agit en tant que facilitateur entre la société qui détient le marché de sous-traitance de cette prestation et les 750 employés. Dans le cadre de ses appels d’offres, Ram Handling supervise ainsi le transfert des employés d’une société à une autre ; et elle se porte garante pour protéger les droits des employés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *