Les TIC sortent la tête de l eau : Une croissance de 29% d emploi chez les entreprises Internet en 2011

Les TIC sortent la tête de l eau : Une croissance de 29% d emploi chez les entreprises Internet en 2011

Une nouvelle étude du groupement des 34 pays les plus industrialisés de la planète vient d’apporter une révélation bien importante. Alors que la crise sévit un peu dans tous les secteurs et qu’elle provoque un ralentissement des plus grandes économies, le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) y aurait bien tenu tête. En effet, dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les TIC se portent plutôt bien.
Intitulé «L’économie internet: perspectives de l’OCDE 2012», ce rapport met à l’évidence le fait que le secteur des TIC est un secteur où la progression rapide de la demande de services mobiles contribue amplement dans la dynamique des recettes et l’investissement dans la recherche-développement. Un constat qui ne serait pas sans faire des entreprises Internet un vrai levier de croissance et de création d’emplois. Ces entreprises Internet ont, en effet, enregistré la hausse la plus rapide où l’emploi a crû de 29% en 2011, «essentiellement du fait d’une augmentation de 50% du nombre de salariés des groupes américains Amazon.com et Google entre 2010 et 2011», lit-on sur ledit rapport. Cette étude note également une progression de l’emploi dans les 250 premières entreprises des TIC et sans grande surprise, ce seraient les Etats-Unis qui créeraient le plus d’emplois dans le secteur des TIC englobant ainsi plus de 30% du total, suivis du Japon avec 16% et de l’Allemagne dont la contribution est de 9%. Pour ce qui est des parts d’investissements dans la Recherche et développement (R&D), ce sont les producteurs de produits électroniques et d’équipements de communication qui occupent la tête du Top 250 avec près de 50%. Quant aux semi-conducteurs, leur part a atteint 16%, devant celle des éditeurs de logiciels et des équipementiers informatiques avec environ 13% chacun. D’après l’OCDE,  les prestataires de services des technologies de l’information auraient toutefois «mieux résisté au ralentissement de 2009 que les producteurs manufacturiers, en retrouvant rapidement une croissance positive début 2010». Une chose qui s’expliquerait d’après les rédacteurs de ladite étude «sans doute par la spécialisation croissante des services des TIC dans l’ensemble des pays de l’OCDE, alors que la production manufacturière s’est déplacée vers des régions où les coûts de production sont plus bas». Ils considèrent que la vitalité du secteur «est en partie le résultat de la contribution de plus en plus importante de ces technologies aux gains d’efficience des entreprises» qui en voient «un moyen de réduire leurs coûts en période de récession économique, d’où une demande soutenue de services des TIC, alors que les budgets sont réduits dans d’autres domaines».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *