Manager des salariés plus âgés : Les pièges à éviter!

Manager des salariés plus âgés : Les pièges à éviter!

Dur, très dur d’être le «nouveau» et le «petit jeune» censé encadrer des salariés plus expérimentés que lui. Manager des collaborateurs plus vieux peut être un vrai challenge, tellement le fossé entre les générations et les tensions relationnelles sont grands. Comment gagner ses galons de responsable hiérarchique respecté, sans jouer au petit chef?
Commencez d’abord par laisser tomber les préjugés. Ce n’est pas parce que vous allez encadrer une équipe de collaborateurs plus âgés que vous qu’ils ne sauront pas s’adapter à vos nouvelles méthodes de travail, utiliser les outils du web ou suivre une formation pour acquérir de nouvelles compétences. Tous les salariés plus âgés ne sont pas dépassés par la technologie et c’en est fini d’eux pour la vie en entreprise. Chaque salarié est différent et il est important de prendre le temps de connaître l’état d’esprit de ses collaborateurs. Certains salariés plus âgés sont en attente de la retraite alors que d’autres sont au contraire très motivés et en attente de nouveaux projets. Observez, ayez des séries d’entretiens individuels informels, allez-y l’esprit ouvert et sans à priori, ce qui vous permettra de comprendre les motivations et les compétences de chacun pour adapter votre management.
Ensuite, faites tout pour ne pas tomber dans ce qui ressemble à une relation parent-enfant. Si vous adoptez cette position, votre management tombe à l’eau. Il faut au contraire se positionner dès le départ en tant que leader au risque de se faire manger ou piétiner par les plus âgés. Et pour ce faire, il serait bon de se rappeler certaines évidences. Si vous êtes nommé manager et qu’on met une équipe sous votre responsabilité, c’est que vous avez fait vos preuves et que vous en avez les compétences requises. Ceci dit, cette confiance ne doit pas être excessive de façon à regarder son équipe avec condescendance ou paternalisme, ni devenir froidement autoritaire. Bref, en une seule phrase, les salariés plus âgés ne sont ni des parents, ni des grands enfants. Ils sont des collaborateurs et rien d’autre. Si vous voulez vous faire aimer par votre équipe, prenez le temps de la connaître. Plutôt que de vous jeter tête en avant dans l’élaboration d’objectifs, intéressez-vous à la motivation des salariés qui vous entourent. En découvrant la personnalité de chacun, vous saurez quel levier de motivation actionner pour mobiliser vos troupes. Car les leviers ne sont pas les mêmes pour tous les salariés. Par ailleurs, le jour où vous souhaiterez mettre en place une nouvelle méthodologie de travail, vous pourrez ajuster votre discours en fonction de chaque salarié et augmenterez ainsi votre pouvoir de persuasion. En somme, ne prenez pas vos salariés plus âgés comme étant une menace, n’essayez pas de révolutionner leur monde mais sachez plutôt garder en tête que les collaborateurs en place ont une expérience que vous avez intérêt à capitaliser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *