Marché de l’emploi au 2ème trimestre 2019 : Le taux de chômage sous la barre des 9%

Marché de l’emploi au 2ème trimestre 2019 : Le taux de chômage sous la barre des 9%

Le nombre total de chômeurs compte 1.103.000 au 2ème trimestre de l’année précédente contre 1.026.000 personnes au 2ème trimestre 2019 enregistrant donc un recul de 77.000 personnes.

A en croire les principaux indicateurs du marché du travail au 2ème trimestre, le taux de chômage enregistre un léger recul. En effet, il est passé de 9,1 à 8,5% au niveau national. Le nombre total de chômeurs compte 1.103.000 au 2ème trimestre de l’année précédente contre 1.026.000 personnes au 2ème trimestre 2019 enregistrant donc un recul de 77.000 personnes. En milieu urbain, le HCP note une sensible baisse du taux de chômage

. Il est passé de 13,7 à 12,4% contre une augmentation de 3 à 3,3% dans le milieu rural.  Par catégorie, le Haut-Commissariat au Plan relève les baisses les plus significatives du taux de chômage parmi les personnes ayant un diplôme (soit -1,4 point), les adultes âgés de 25 à 34 ans (soit -0,9 point) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (soit -0,8 point). Alors que les personnes âgées de 45 ans et plus et les femmes rurales sont plus touchées par les hausses du taux de chômage avec respectivement plus de 0,3 point et plus de 0,2 point.  Plus en détail, les taux de chômage les plus élevés ont été comptabilisés parmi les femmes (11,3% contre 7,5% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (22,3% contre 6,5% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et parmi les détenteurs d’un diplôme (15,1% contre 2,6% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme), indiquent les experts du HCP. 

Le taux de chômage est de 12,3% parmi les personnes ayant un diplôme de niveau moyen (c’est-à-dire les certificats de l’enseignement primaire, ceux du secondaire collégial et les diplômes de qualification ou de spécialisation professionnelle) et de 20% parmi les détenteurs d’un diplôme de niveau supérieur (à savoir les diplômes de niveau supérieur qui regroupent les baccalauréats, les diplômes de techniciens ou de techniciens spécialisés et les diplômes d’enseignement supérieur). Il atteint ses niveaux les plus importants parmi les diplômés de la spécialisation professionnelle (26,1%) et les lauréats des facultés (22,3%).

6 chômeurs sur 10 sont à la recherche d’un premier emploi

60,6% des chômeurs sont à la recherche de leur première insertion, soit environ 6 chômeurs sur 10. Il en ressort que 54% sont parmi les hommes et 73,6% sont parmi les femmes.  Par durée, sept chômeurs sur 10 (70,2%) sont à la recherche d’un emploi depuis une année ou plus (65% parmi les hommes et 80,6% parmi les femmes). Il s’avère également que 22,9% des chômeurs se sont retrouvés en situation de chômage en raison d’un licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur. Ils sont 6,5% des chômeurs, soit 67.000 personnes à être découragées par la recherche active d’un emploi. Au niveau de leur profil, le HCP indique qu’ils sont à environ 92% citadins, à 60% masculins, à 54% jeunes âgés de 15 à 29 ans et à 83% diplômés. Le taux de sous-emploi est pour sa part passé de 9,6 à 9% au niveau national, de 8,7 à 7,8% en milieu urbain et de 10,6 à 10,5% en milieu rural. Dans le même sens, le volume des actifs occupés qui se sont retrouvés dans cette situation a donc fléchi, entre le 2ème trimestre de 2018 et la même période de 2019, passant de 1.064.000 à 999.000 personnes au niveau national, de 520.000 à 476.000 personnes dans les villes et de 544.000 à 523.000 dans la campagne.

La population en âge d’activité en hausse par rapport à la population active

Selon les indicateurs du HCP, la population en âge d’activité, à savoir les 15 ans et plus, est en hausse (+1,6%) par rapport à la population active (-0,6%). Dans le même sens, le taux d’activité a reculé passant de 47% au 2ème trimestre de 2018 à 46% au 2ème trimestre de l’année 2019. Il a diminué de 41,6 à 40,9% en milieu urbain et de 56,7 à 55,3% en milieu rural. Par genre, l’écart des taux d’activité est de 47 points entre les hommes et les femmes, enregistrant respectivement 69,8 et 23%.

Suspension des indicateurs trimestriels sur le marché du travail au niveau régional : Le HCP s’explique !

Le HCP a décidé de suspendre les publications des indicateurs trimestriels sur le marché du travail au niveau régional. Et pour cause :
«Alors qu’il mettait au point le projet du vaste programme de digitalisation statistique qu’il devra engager dès janvier 2020, avec l’appui d’une expertise nationale et internationale de haut niveau, le Haut-Commissariat au Plan avait auparavant annoncé l’amorçage par la division de l’emploi relevant de la direction de la statistique d’une refonte du mode de collecte des données de l’enquête nationale sur l’emploi avec le concours d’une société privée nationale», indique le HCP précisant que la défaillance de cette dernière a amené le Haut-Commissariat au Plan à résilier le marché relatif à cette opération.

En même temps, un audit des activités de ladite division a été diligenté par l’Inspection générale et les directions des deux départements de l’emploi et de l’informatique, dans le but de s’assurer de la préservation du niveau de la qualité et de la régularité des indicateurs trimestriels sur les marchés de l’emploi régionaux déjà publiés par le HCP au cours notamment de l’année 2019.

A la fin de ces audits, «il a été décidé de suspendre provisoirement la publication des indicateurs relatifs à l’emploi régional jusqu’à ce qu’une investigation plus circonstanciée confirme leur rigoureuse conformité aux normes statistiques en vigueur et permet de déterminer, le cas échéant, les éventuels redressements nécessaires à la sauvegarde de la robustesse habituelle des indicateurs produits par le HC», précise l’institution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *