Maroc : Premier baromètre du marché des stages

Maroc : Premier baromètre du marché des stages

Une inadéquation manifeste entre les besoins des recruteurs et les attentes des étudiants. C’est ce qui ressort du premier baromètre sur le marché des stages au Maroc dévoilé en exclusivité par Stagiaires.ma, la première plateforme gratuite de mise en relation entre étudiants et recruteurs, en partenariat avec BMarketng.

Les résultats de l’étude révèlent que les départements les plus demandeurs de stage au sein des entreprises sont d’abord les fonctions commerciales (pour 42% des entreprises interrogées), les départements production et technique (41%) et les directions marketing (41%).

Les besoins du marché des stages suivent donc la tendance du marché du travail qui demande en majorité des profils commerciaux et des ingénieurs spécialisés alors que les étudiants recherchent en priorité des stages en marketing et communication (25% des étudiants répondants)  et en informatique (20%). Ils sont seulement 15% à la recherche d’une mission commerciale. Ceci étant, des recruteurs et des étudiants sont globalement insatisfaits du fait d’une incompréhension des attentes de chacun.

Une minorité seulement des managers et des étudiants se déclarent satisfaits ou très satisfaits de leur stage (33% des étudiants) et de leur stagiaire (34% des managers). Ils sont même près de 45% d’étudiants à déclarer être insatisfaits ou très insatisfaits de leur stage et 33% des managers à en dire de même de leur stagiaire. Cet état de fait révèle un manque de communication entre les deux parties alors que les étudiants demandent à être mieux encadrés par l’entreprise et que les managers attendent une meilleure intégration des stagiaires dans l’équipe de travail.     

Cette étude, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2800 étudiants du cycle supérieur ayant effectué au moins un stage et de 310 managers RH et non-RH, révèle aussi que seulement 38% des entreprises interrogées déclarent faire appel aux stagiaires bien qu’elles soient 84% à en exprimer le besoin. Dans ce contexte, 75% des entreprises affirment rencontrer des difficultés à rechercher des étudiants. Les barrières au recrutement citées par les entreprises sont en premier lieu la disponibilité des stagiaires (pour 77% d’entre elles), la qualité des profils des étudiants (70%) et la méconnaissance des sources de recrutement (57 %).

Afin de prospecter les candidats, 63% des managers recourent majoritairement, selon le baromètre, à leur base de CVs interne et 52% à leur réseau personnel alors qu’ils sont seulement 29% à avoir recours à internet. Le «piston» fonctionne donc prioritairement dans la recherche de stagiaires.

Concernant les motivations des recruteurs, ces derniers annoncent accueillir des étudiants d’abord pour faire face à une hausse temporaire de la charge de travail (pour 84% des répondants) avant d’être motivés par la perspective d’un recrutement à un poste de titulaire (50%). Les étudiants les plus qualifiés (Bac+4 et plus) sont les plus sollicités par les entreprises car leur degré d’opérationnalité est perçu plus élevé. L’étude démontre toutefois que les étudiants qui recherchent un stage sont majoritairement en 3e année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *