Maroc Telecommerce distinguée : «Fatourati» décroche le prix de l innovation 2012

Maroc Telecommerce distinguée : «Fatourati» décroche le prix de l innovation 2012

C’est en marge du Salon Med IT que la société Maroc Telecommerce s’est vue décerner le prix «PME» pour l’innovation.  Le produit gagnant de ces trophées de l’innovation IT n’est autre que le service de paiement multi canal baptisé «Fatourati» et que Maroc Telecommerce vient de lancer sur le marché. En quoi cette offre consiste-t-elle?
L’offre «Fatourati» serait un point focal de paiement grâce aux partenariats stratégiques noués, à l’heure actuelle, avec plusieurs institutions, notamment quatre banques et les opérateurs télécoms. Comme le souligne Samira Gourroum, directrice de business développement de Maroc Telecommerce, «cette offre permet d’assurer le paiement de tout type de transactions ou créances à travers les guichets automatiques bancaires, l’agence bancaire, le site web de la banque, le mobile doté de service de paiement, le centre d’appels, ou à travers un point de vente». Autrement dit, au-delà des moyens courants et classiques de paiement, Fatourati permettrait à tout émetteur de créances ou fournisseur de produits ou services de diversifier ses canaux d’encaissement en accédant à une panoplie de canaux et moyens de paiement. Ainsi, Fatourati consiste en un service de paiement multi canal accessible à travers un large réseau bancaire et télécoms. Sur le plan opérationnel, cette offre s’adresse en premier lieu aux fournisseurs de produits et services, aux créanciers, aux facturiers, aux établissements scolaires, aux assurances, aux sociétés de crédit et de recouvrement, aux administrations, et d’une manière générale toutes les entreprises (TPE, PME, grands comptes, administrations) désireuses de disposer de canaux de recouvrement de factures, créances, taxes et frais divers. «L’adhésion au service par les entreprises se fait par la simple signature d’un contrat unique avec Maroc Telecommerce. L’accès se fait à travers une interface unifiée, quel que soit le canal de paiement, qui ne remet pas en cause l’existant de l’entreprise ou l’obligerait à investir mais qui tient compte en même temps de ses contraintes techniques et métiers», lit-on sur un communiqué. Il est à mentionner, à ce titre, que grâce au potentiel dont dispose le Maroc qui compte d’ailleurs à l’heure actuelle environ 5300 GAB avec plus de 8,4 millions de cartes bancaires dont 7,3 millions de cartes paiement & retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale Cmi, le marché multicanal est plus que prometteur. Il en serait de même pour le marché mobile qui, lui, compte plus de 37 millions numéros mobiles actifs avec un taux de pénétration de plus de 115% ainsi que le Web qui attire plus de 14 millions d’internautes dans le Royaume. C’est dire que l’essor de ce genre d’innovations est plus que garanti.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *