Métiers verts: La seconde édition sur les rails

Métiers verts: La seconde édition sur les rails

Sur le plan politique, l’engagement du Maroc dans le développement durable est clair. Pour rappel, la première édition avait été mise sous le signe de plénière pour traiter la problématique sous un angle plus général.

Le Forum des métiers verts se tiendra le 16 mai 2017 à Rabat. Il permettra de poursuivre le débat sur la stratégie environnementale à adopter compte tenu du réchauffement climatique. Tables rondes et cas concrets seront au rendez-vous. Les organisateurs s’y sont engagés. Car il s’agit en effet de savoir ce qui va impacter sur les emplois. Eclairage. Après la COP22, il est naturel que la mobilisation autour des métiers environnementaux soit au rendez vous. Le mot d’ordre est bel et bien lié à la cause climatique. La cause est mondiale.  Et c’est bien dans cette optique que le magazine Energies et Environnement réitère son événement autour des métiers verts (FMV). Un tel événement devra permettre de fédérer autour d’un seul espace les principaux acteurs concernés. D’une pierre deux coups, il s’agira d’identifier clairement les métiers ayant trait à ce domaine.

Bilan de la première édition

En marge de la Conférence des Nations Unies sur le climat, la première édition du FMV s’est tenue dans un contexte marqué par la problématique du réchauffement climatique. Sur le plan politique, l’engagement du Maroc dans le développement durable est clair. D’un côté, cinq ministères sont concernés. De l’autre, plusieurs institutions tels qu’Iresen (Institut de recherches en énergie solaire et énergies nouvelles), la SIE (Société d’investissement énergétique), ou l’AMEE (Agence marocaine de l’éfficacité énergétique) ont mené des études sur les différentes problématiques. La première édition a été marquée par la participation du secteur privé. Ce sont 200 participants qui ont fait le déplacement. A l’issue de ce premier événement, un livre vert a été édité. Il s’agit d’un recueil des recommandations livrées par les experts du domaine du secteur des énergies et  environnement.

Coup d’envoi de la seconde édition

Elle se veut plus critique. L’objectif étant de pousser plus la réflexion. «Comment justement faire de ces métiers un levier compétitif de développement durable au Maroc ? Où en sommes-nous ? Où va-t-on ? Comment y parvenir ?». Telles sont les questions qui ont été recensées pour opérer la transition avec la première édition. Si, en effet, l’année dernière a été marquée par l’engagement surtout, il s’agit aujourd’hui de mettre en œuvre des actions concrètes. Dresser un bilan objectif sur les acquis et les perspectives de la stratégie et son impact sur les emplois représentent les deux principaux objectifs retenus par cette seconde édition. Et pour parvenir à des débuts de réponses, des tables rondes hétérogènes sont prévues pour aborder la question à 360°. Pour rappel, la première édition avait été mise sous le signe de plénière pour traiter la problématique sous un angle plus général. Une exposition et un espace B2B seront aménagés aussi pour favoriser les échanges et découvrir les best-practices en matière de création d’emplois verts. Concrètement, ce sont près de 300 participants qui sont attendus à cette rencontre. Les enjeux sont clairs.

A propos de l’organisateur

Edité par le groupe de presse Success Editions, le magazine Energies & Environnement est une revue bimestrielle marocaine spécialisée dans les énergies renouvelables, les écotechnologies, l’environnement et le développement durable.

Elle entend offrir aux opérateurs du secteur une veille professionnelle concernant toutes les thématiques environnementales: eau, air, énergies vertes, déchets, industrie, écologie, espaces verts, paysage, architecture durable, éco-innovations, politiques de développement durable… Statistiquement, elle vise pour l’heure 5.000 lecteurs dénombrés dans les secteurs dédiés.

A travers la revue, les équipes fondatrices ont pour objectif d’accompagner l’évolution du secteur dans sa dimension globale. Contribuer dans la dynamique de développement durable, tel est l’objectif retenu. L’outil devrait être un vecteur d’échanges entre les différents opérateurs de telle sorte à créer de la visibilité dans le domaine. Le forum représente une déclinaison de la stratégie du groupe d’éditions pour valoriser les compétences dans ce domaine où tous les regards sont rivés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *