Mode de gestion : L’externalisation de plus en plus usitée par les entreprises

Mode de gestion : L’externalisation de plus en plus usitée par les entreprises

Si cette démarche est de plus en plus utilisée par les TPE et PME qui doivent se recentrer sur le développement de leur business, les grands comptes adoptent des réflexes identiques mais ont les moyens de recourir à davantage de conseils et même à la mise à disposition de ressources humaines qui effectueront le pont entre le cabinet d’expertise comptable désigné et la direction générale ou financière le cas échéant. Explications. 

L’externalisation de l’information financière améliore considérablement le rendement de l’entreprise. La démarche permet en effet au top management de se centrer sur le développement de l’activité. Les avantages sont aussi dans le respect des normes comptables internationales, le conseil dans les problématiques sociales et liées à la paie ainsi que la mise à disposition des compétences.

Et c’est dans cette optique que de plus en plus d’entreprises, pour des raisons de taille et de coût, commencent à externaliser ce type de service. Cette démarche se justifie amplement dans un contexte où l’entrepreneuriat sous-entend le développement de TPE et de PME. Cela dit, plusieurs grands groupes, même s’ils détiennent un service financier, préfèrent externaliser l’essentiel de la fonction pour des raisons évidentes liées à la rapidité du traitement de l’information. Le mode de gouvernance ainsi établi permet également un regard extérieur et donc un conseil d’experts chevronnés dans le domaine. Les différentes mutations des secteurs, les différentes modifications fiscales et comptables le justifient amplement. Tous les grands cabinets d’expertise comptable sont conscients de cet apport en termes d’accompagnement au-delà de l’aspect traitement de l’information financière qui ne se réduit certainement pas à un simple jeu d’écriture comptable. Cette logique est internationale. Elle devient d’autant plus un passage obligé avec la digitalisation des services et des outils, de plus en plus, performants. Il y a déjà deux décennies, le  Maroc a accueilli l’externalisation de certains métiers comme celui de l’assurance au bénéfice d’entreprises étrangères. Aujourd’hui, les entreprises marocaines ont le réflexe d’externaliser le principal de la fonction financière pour libérer les équipes. La rentabilité en dépend.    

Le plus souvent ce sont la tenue comptable, la gestion de la paie et les déclarations sociales que les entreprises sous-traitent. Celles qui en ont les moyens peuvent recourir également à la mise à disposition de ressources humaines qui feront le pont entre le cabinet et l’entreprise. D’autres décideront d’externaliser la direction financière dans son intégralité.  Au final, quand elle est bien menée, l’externalisation permet aussi une gouvernance optimale car la séparation des tâches est forcément respectée. La fonction commerciale sera cantonnée dans la réalisation de son chiffre d’affaires uniquement. Le bras de fer entre les départements financier et commercial ayant toujours existé, les avantages sont énormes. Les autres fonctions pourront ainsi naviguer dans un environnement sain et dénué de calculs financiers.

L’avis de l’expert

Zakaria Fahim, président de BDO Maroc.

Aujourd’hui, les cabinets d’expertise comptable offrent des services adaptés qui permettent aux grands comptes et PME de pouvoir externaliser une grande partie de la fonction financière. Au-delà de la sous-traitance des écritures comptables, le cabinet d’expertise permet d’avoir un regard à 360° sur celles-ci pour conseiller le chef d’entreprise sur l’impact fiscal et juridique qu’elles peuvent avoir. En général les TPE et les PME s’adressent plus à des comptables organisés en fiduciaires agréés.

La profession est en train à cet effet de mener une réflexion autour de la question pour accompagner les comptables dans leur mise à niveau et même pour que certains, s’ils ont les niveaux requis (ndr: diplômes) de poursuivre leurs études en vue de l’obtention du diplôme d’expertise comptable. De manière générale, la démarche d’externalisation est conseillée car elle permet d’optimiser les coûts mais aussi de permettre aux équipes et au manager de centrer ses efforts sur le développement du chiffre d’affaires.  En termes de gouvernance, l’externalisation permet la clarification des tâches, ce qui est très important. Maintenant il est clair que dans la logique de l’appropriation de la prestation, le chef d’entreprise se doit de désigner une personne dans ses équipes pour suivre les travaux et être au fait des conseils et de toutes les informations financières car sa responsabilité est clairement engagée.     

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *