Nouvelle recrue : Ce que vous avez à faire pour ne pas rater votre intégration

Nouvelle recrue : Ce que vous avez à faire pour ne pas rater votre intégration

L’arrivée dans une nouvelle entreprise est toujours un moment délicat à aborder. Si personne n’attend que vous soyez parfait, il y a des comportements qui pourraient vous freiner dans votre intégration. Quelles sont ces erreurs à éviter?
Avant tout, il ne faut pas tout comparer à son ancienne entreprise. Le changement des méthodes de travail d’une entreprise à une autre peut être difficile à gérer.  Il arrive parfois qu’une nouvelle recrue parle de son ancienne entreprise comme si elle y était encore attachée ou comme si elle n’avait pas réussi à faire le deuil de son précédent poste. Or, le collaborateur friand de comparaisons avec son lieu de travail passé se trouve rapidement dans une posture de critique et de dénigrement qui peut être très mal perçue et qui rend son intégration plutôt difficile.
Rester dans son coin est une très mauvaise idée. On attend généralement du nouveau collaborateur qu’il fasse un effort pour se présenter et s’ouvrir aux autres. Une erreur classique consiste à ne pas s’intéresser à l’équipe, à ne poser aucune question et à s’exclure soi-même du groupe. Cette attitude peut être le signe d’une timidité excessive ou d’un manque d’intérêt et de curiosité vis-à-vis de ses nouveaux collègues. Chose qui peut être très mal interprétée en entreprise.
Si ne pas communiquer est mauvais, trop communiquer l’est aussi. Certains nouveaux salariés veulent faire leurs preuves et se plonger dans l’action dès les premiers jours. Si cet enthousiasme peut se comprendre, mieux vaut toutefois observer et prendre le temps de comprendre les codes de l’entreprise et les manières dont communiquent les équipes en place. Aussi, certains se montrent exagérément timides et refermés sur eux-mêmes. D’autres, par contre, sont démesurément assurés et veulent s’imposer au reste de l’équipe dès les premiers jours. Cela arrive parfois avec les jeunes managers. Ils agissent un peu comme un nouveau professeur qui arrive en classe et veut tout de suite asseoir son autorité. Pourtant, cette attitude met les gens mal à l’aise. Un peu d’humilité, d’observation et d’écoute sont donc à privilégier les premières semaines après la prise de poste.
En effet, lorsque le nouvel arrivant est un manager, il arrive qu’il oublie d’encadrer l’équipe dont il est en charge, obnubilé par sa propre intégration. Certains ne prennent pas le temps de réaliser des entretiens et des réunions d’équipe afin de mieux connaître leurs nouveaux collaborateurs. Pour s’assurer d’une bonne synergie d’équipe, mieux vaut étudier le style de communication de l’équipe en place. Si le manager est en charge d’une équipe composée principalement de personnes introverties et qu’il leur demande continuellement d’afficher leur avis en réunion ou de se lever pour faire une présentation, son intégration en tant que manager risque d’être difficile. Somme de toute, il est indispensable d’avoir la sagesse de bien observer l’équipe qu’on intègre, de cerner ses codes de communication afin de bien s’y intégrer.

Conseils pratiques…

Il est important, lorsqu’on est le nouveau dans une équipe, de s’intéresser aux autres. Les premiers jours, vous risquez d’être bombardé d’informations. Pour que tout ne passe pas à la trappe, prenez des notes. Intéressez-vous notamment à l’organigramme de l’entreprise. Qui fait quoi? Qui manage qui ? Quels services travaillent ensemble ? Quels sont les postes-clés du service ? Si une information vous échappe, interrogez vos collègues. S’ouvrir aux autres sera la clé de votre bonne intégration. Restez humble, vouloir être le centre du monde ne fera que vous compliquer la tâche.  Certains salariés arrivent en voulant immédiatement être dans la relation politique, construire leur base de pouvoir parler aux personnes qui leur permettront d’évoluer plus vite… Or, cela peut leur jouer des tours et leur efficacité au travail risque d’en pâtir.

Agenda formation…

Management de projet
Valorium Consulting, cabinet de formation et de conseil en management de projet, organisera son cycle de 6 jours de formation en management de projet et de préparation à la certification PMP®, qui aura lieu à Casablanca à partir du 19 janvier 2013 (cours du week-end). Une attestation valide sera remise à l’issue de la formation afin de justifier les 35 heures exigées par le PMI®. Les bénéficiaires auraient droit à une assistance gratuite par email pendant 4 mois après la formation.

Sécurité expo 2013
Du 23 au 26 janvier, la Foire internationale de Casablanca accueillera la 3ème édition du Salon «Sécurité Expo». Ce dernier regroupe les offres de solutions, de matériels et de technologies dans les principaux domaines de la sûreté-sécurité énumérés ci-après, répondant aux besoins et préoccupations des grands sites industriels et d’infrastructures, des entreprises, des banques, des ports et aéroports, de la grande distribution, des administrations, des collectivités locales, des ambassades, du résidentiel…

Actus

Les journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat, du 4 janvier au 5 mai
La 17ème édition des journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat aura lieu du 4 janvier au 5 mai 2013 dans 14 villes et agglomérations du Royaume. Placée sous le signe «Le capital humain, moteur de la dynamique du développement», cette caravane éducative et informative a pour objectif d’assister les apprenants à l’établissement d’une feuille de route adaptée et de contribuer, ce faisant, à la concrétisation et à la réussite de leurs projets personnels, indique un communiqué du groupe Orientation Carrefour qui organise l’événement.

L’Université Ibn Tofaïl lance un programme de partenariat avec plusieurs universités maghrébines et européennes
L’Université Ibn Tofaïl de Kénitra vient de lancer un programme de partenariat international avec plusieurs universités maghrébines et européennes pour mener des projets de coopération ayant pour objectifs l’échange et le partage d’expériences. L’université annonce qu’elle s’est engagée dans une dynamique de partenariat avec plusieurs universités maghrébines et européennes inscrites dans des programmes internationaux et que son objectif est de faire de la coopération internationale «un outil efficace de transfert de connaissances et d’acquisition de nouveaux moyens d’expertise». Elle ajoute qu’elle dispose maintenant d’une «meilleure connaissance de ses besoins, de ses particularités et de ses défis contemporains de l’internationalisation», en parfaite cohérence avec la politique du ministère de tutelle, visant à faire de la coopération internationale un levier de développement multiaxial.

Premier Salon du livre universitaire, du 17 au 20 janvier à Marrakech
La première édition du Salon du livre universitaire, un événement dédié à la promotion de la culture littéraire dans les rangs des étudiants, aura lieu du 17 au 20 janvier à Arsat Moulay Abdesslam à Marrakech. Initiée par la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM), cette manifestation éclectique se propose de mettre en avant les dernières publications réalisées par les enseignants de l’université. Elle s’insère dans le sillage de la politique de l’UCAM visant à consolider davantage son ouverture sur l’environnement local, régional et national.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *