OCP policy center : 50 jeunes d’Afrique, d’Europe et d’Amérique réunis au-delà des frontières

OCP policy center : 50 jeunes  d’Afrique, d’Europe et d’Amérique réunis au-delà des frontières

Les jeunes de tout bord sont associés aux dialogues à la conférence de haut niveau Atlantic Dialogues 2017. Organisé par OCP policy center, cet événement réunira du 13 au 15 décembre dans la cité ocre, 50 jeunes professionnels d’Afrique, d’Europe et Amérique. Ces jeunes âgés de 23 à 35 ans rejoignent, dans ce sens, le réseau Atlantic Dialogues Emerging Leaders (ADEL).

Ainsi, trois jours d’ateliers et de débats leur sont dédiés depuis le 10 décembre, en prélude de l’événement. Au programme de ces journées, une immersion le 12 décembre 2017, par exemple, à l’Université Polytechnique Mohammed VI. Lors de cette rencontre les jeunes leaders rencontreront 20 «Anciens» des Atlantic Dialogues Emerging Leaders (ADEL), un réseau qui compte actuellement 250 membres.

Dans cette perspective, ils seront encouragés à penser de manière indépendante, voire provocante, en ayant la possibilité de rencontrer les 340 intervenants des Atlantic Dialogues, à laquelle ils participeront, précisent les organisateurs de ces rencontres. Ils seront aussi propulsés dans l’agenda de la conférence pour présenter des projets concrets axés sur le changement et le développement.

Pour moitié des femmes, pour moitié des Africains, ils comptent 23 jeunes femmes et 27 jeunes hommes. Parmi lesquels 27 Africains (dont 6 Nord-Africains), 8 Sud-Américains, 7 Européens, 7 Nord-Américains et 1 Asiatique, ces jeunes professionnels viennent pour la plupart du secteur privé (15), des think tanks et du monde universitaire (11), des ONG (11), du secteur public (11) et des organisations internationales (4).

Suite à une sélection sur dossier, OCP policy center a, en effet, choisi ces leaders de demain parmi un millier de candidatures reçues en 2017. Le choix de ces jeunes s’est porté sur quatre critères, expliquent les organisateurs, à savoir faire preuve d’esprit d’initiative, avoir un potentiel de leadership et une vision dans leur domaine, qu’il soit politique, financier, entrepreneurial, académique ou associatif, tout en voulant renforcer des liens transatlantiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *