Plate-forme d’investisseurs : La 7ème édition de Hub Africa accueille l’Egypte et signe une rupture avec les anciennes éditions

Plate-forme d’investisseurs : La 7ème édition de Hub Africa accueille l’Egypte et signe une rupture avec les anciennes éditions

«Nous souhaitons que la logique retienne la coopération dans un sens «win-win» entre grandes et petites entreprises car ces dernières ont démontré qu’elles étaient agiles et perçoivent des choses que les grandes ne voient pas forcément».

«La 7ème édition de Hub Africa a été placée sous le signe de l’Open Innovation au service de la PME africaine. Nous sommes convaincus d’une logique de RSE qui peut être portée par les PME et nous nous engageons à aller vers les start-up qui ont besoin de business pour leur ouvrir les portes d’accès au marché au même titre des grandes. Nous souhaitons que la logique retienne la coopération dans un sens «win-win» entre grandes et petites entreprises car ces dernières ont démontré qu’elles étaient agiles et perçoivent des choses que les grandes ne voient pas forcément». Zakaria Fahim, président de l’événement, plante le décor et ouvre ainsi le débat sur des sujets encore plus sensibles comme le Non Visa qui permettra un déplacement plus libre entre les partenaires de différents pays. Pour l’heure, des lettres mémorandums ont été envoyées aux principaux acteurs concernés pour lever le bouclier des frontières qui dessert, les start-up qui n’ont pas forcément les garanties requises aux portes des services consulaires…

Toujours est-il que pendant deux jours, les 12 et 13 juin prochain, Hub Africa placera l’Egypte à l’honneur qui représente un réel pont avec les pays comme le Soudan. L’hôte vient soutenir l’événement en force avec un consortium représenté, en effet, par le politicien Amr Moussa, ancien ministre des affaires étrangères, la famille Sawiris pour ne citer que Naguib, homme d’affaires milliardaire dont la fortune a été estimée à 2,9 milliards de dollars en 2019, la Fondation Shabab Independant qui porte l’African film Festival Luxor, un think tank économique et des business angels…

Bref, cette association promet de donner un vent nouveau à l’événement pour lequel les organisateurs comptent surprendre même dans le choix du lieu cette année !

«La prochaine frontière est l’entrepreneuriat et cela, plus que jamais avec l’explosion démographique. Par l’open management, nous encourageons toutes les formes d’idées tenant compte de l’environnement pour qu’elles puissent se réaliser», poursuit Alioune Gueye, commissaire général de Hub Africa. Et pour faire la rupture avec les anciennes éditions, la 7ème édition sera payante de telle sorte à éliminer d’entrée les badauds et favoriser les entrepreneurs dans la concrétisation du business. A l’exception du village des start-up, les participants devront s’acquitter d’un ticket symbolique.

Pour rappel, l’événement a drainé, depuis son lancement, 8.000 visiteurs issus d’une quarantaine de pays africains. Parallèlement aux sessions plénières, plus de 2.000 rencontres B to B ont été enregistrées. Le Bootcamp qui est devenu un rituel a pour mission de niveler les populations des participants qui diffèrent forcément tant sur le plan culturel sur le plan maturité. Quant à la Saga Africa, qui retient le tronçon Casablanca-Dakar-Casablanca, le car qui la représente permettra à 50 participants de rencontrer des entreprises et des mentors. Chaque année, l’expérience se perpétue car elle apporte beaucoup de maturité à ceux qui l’ont essayée. L’African Pitch Roadshow représente, par ailleurs, un périple de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres à travers des villes africaines; le but étant de sélectionner 3 projets par étape. Les villes de Paris et de Bruxelles ont été retenues, dans le périple, compte tenu de la forte diaspora africaine.

Cette compétition offre -comme son nom l’indique- une opportunité aux participants de présenter leur projet à un jury, de telle sorte à accroître leur aisance d’élocution mais aussi de persuasion au service des négociations futures avec des partenaires réels. Les projets qui se seront distingués bénéficieront de la plate-forme de financement en termes de Crowdfunding, partenaire de Hub Africa. Ils bénéficieront également de conseil et d’accompagnement en formation. A la clé de la réussite, un voyage de 15 jours à Singapour sera offert aux trois lauréats de la compétition. Enfin, une dizaine de prix servira à récompenser les entreprises et les dirigeants les plus méritants à la soirée de Gala des Awards.

Le compte à rebours a commencé et les organisateurs s’affairent à boucler les actions, une à une, pour une 7ème édition, placée sous le signe de l’innovation mais aussi de la rupture par rapport aux précédentes, histoire de se démarquer encore plus!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *