novembre 15, 2018

 

Rabat: Un accord pour que les prisons marocaines créent de la main d’œuvre

Rabat: Un accord pour que les prisons marocaines créent de la main d’œuvre

Créer de la main d’œuvre dans les prisons marocaines. C’est l’objet d’un mémorandum d’entente signé, jeudi 10 mars 2016 à Rabat, entre la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR), le ministère de l’Emploi et des affaires sociales, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le Conseil national des droits de l’Homme et la Confédération générale des entreprises du Maroc.

Signé en marge d’une conférence sur «l’emploi des détenus: un outil fondamental pour préparer leur insertion», cet accord vise à élaborer un cadre juridique et organisationnel à même d’asseoir les bonnes bases pour lancer le programme d’emploi des détenus.

Selon le délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, «ce mémorandum prévoit des propositions et des recommandations qui permettront d’adapter la loi régissant les établissements pénitentiaires avec les besoins actuels».
Signature-d-un-memorandum-d-entente-relatif-a-l-emploi-des-detenus-tamek-et-yazami-cndhEt d’ajouter : «l’objectif est de mettre en place un cadre exemplaire susceptible d’aider les détenus à acquérir des compétences dans des secteurs économiques qui répondent aux besoins du marché du travail et de préserver leurs droits et intérêts sociaux, notamment en ce qui concerne l’emploi des détenus dans le secteur privé».

A noter que cette conférence était une occasion d’échanger les vues et les expertises et de tirer parti des bonnes pratiques dans le secteur pénitentiaire du Maroc, et de pays étrangers comme la France, l’Espagne et les Etats Unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *