RAM : 30.000 DH nets par mois de plus pour les commandants de bord et 20.000 pour les autres

RAM : 30.000 DH nets par mois de plus pour les commandants de bord et 20.000 pour les autres

Les 500 pilotes de la RAM exigent des augmentations de salaires

Depuis le début de l’année, les relations se sont de nouveau crispées entre la direction générale de Royal Air Maroc et les pilotes de ligne. Et pour cause, ces derniers, qui sont au nombre de 500, exigent avec insistance des augmentations de salaires. L’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) a multiplié les relances, appels et correspondances adressés à la direction générale dans lesquels les représentants des pilotes de ligne, entre autres revendications, réclament la revalorisation de leurs salaires. Et ce qu’ils demandent n’est pas une mince affaire pour la compagnie au vu du volume financier que cela représentera.

Ainsi, pour les 280 commandants de bord (CDB), qui touchent déjà un salaire mensuel net de 150.000 DH (deux fois le salaire du chef de gouvernement !), l’AMPL revendique une augmentation de 30.000 DH en deux temps. Une première augmentation dans l’immédiat de 15.000 DH nets par mois et une deuxième tranche de 15.000 DH étalés sur 4 ans pour aboutir en 2022 à un salaire mensuel net de 180.000 DH sans parler des primes annuelles qui, elles, peuvent aller jusqu’à l’équivalent de deux mois de salaire.

Pour la catégorie des officiers pilotes de ligne (OPL), qui sont au nombre de 220 avec un salaire actuel de 100.000 DH nets par mois, l’Association exige une augmentation de 20.000 DH nets par mois dont 10.000 DH à servir dans l’immédiat et 10.000 DH à étaler sur 4 ans pour aboutir, en 2022, à un salaire mensuel net de 120.000 DH. Mais ce n’est pas tout. Pour les commandants de bord et officiers pilotes qui opèrent sur les lignes dites «long-courrier» l’AMPL demande une petite majoration de 2.250 DH en sus. Tout en mettant la pression sur la direction de la RAM pour activer les augmentations, les membres de l’AMPL n’oublient pas de lui rappeler qu’en 2021, elle devra de nouveau s’asseoir à la table des négociations pour décider de nouvelles augmentations pour après 2022.

Selon des sources bien informées à la RAM, les premières estimations ont démontré que les augmentations demandées représentent un volume global de pas moins de
250 millions DH, sachant que la compagnie vient à peine de se redresser au terme d’un contrat programme avec l’Etat et a entrepris un vaste plan d’actions pour l’acquisition de nouveaux appareils et la densification des dessertes. Mais au vu du coût qu’engendreraient les augmentations de salaires des pilotes, la RAM devra probablement, sinon abandonner, en tout cas revoir son plan de développement à la baisse…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *