Recrutement: Moncallcenter.ma, une nouvelle plate-forme pour les call centers

Recrutement: Moncallcenter.ma, une nouvelle plate-forme pour les call centers

Une nouvelle plate-forme dédiée au recrutement dans le domaine des centres d’appels est née. C’est une première au Maroc et elle vise à répondre à un  secteur en développement constant. Sur le plan technologique, la plate-forme de recrutement 2.0 permet de rapprocher virtuellement les recruteurs et les candidats.

La plate-forme moncallcenter.ma, telle que baptisée par son fondateur Othmane Loutfi, représente un site communautaire de recrutement dédié, dans un premier temps, au secteur de la relation client. La plateforme ayant eu par ailleurs le soutien, dès le début, de l’Association marocaine de la relation client (AMRC).

A travers cette plateforme, les concepteurs ont voulu combler un vide qui répond désormais à une demande spécifique. L’innovation se situe aussi à plusieurs niveaux.  Déjà, le service de géolocalisation permet aux chercheurs d’emploi de repérer par simple clic les recruteurs à travers tout le Royaume. La géolocalisation représentant un facteur de taille compte tenu de la population visée jeune et pas forcément motorisée. Les heures de travail dans ce domaine étant aménagées selon les exigences de la clientèle.  
Concrètement, une fois le recruteur identifié, les candidats accèdent à toutes les informations y afférent en s’abonnant à son fil d’actualité. Là aussi, il s’agit d’une première puisque l’actualité permet de suivre davantage le secteur et de comprendre les différentes orientations stratégiques qui s’y opèrent. Et c’est tout là la spécificité de la plateforme moncallcenter.ma. Les recruteurs de leur côté publient les informations ou offres d’emploi à destination des chercheurs d’emploi. «Le secteur poursuit sa croissance et compte un nombre important d’acteurs, mais les candidats peinent à trouver une information fiable», argumente, de son côté, Othmane Loutfi, DG de Moncallcenter.ma.
Autre avantage de cette plate-forme: les tests en ligne gratuits au service des candidats.
«Depuis le 20 juin 2014, il leur est possible d’évaluer gratuitement leurs compétences à travers des tests en ligne auto corrigés en temps réel. Les résultats de ces tests permettent aux candidats d’être rassurés quant à leurs points forts et alertés par rapport à leurs points faibles», expliquent les responsables de la plate-forme.
Dans la panoplie des nouveautés, les concepteurs ont également prévu une solution de LiveChat donnant la possibilité aux candidats de rentrer directement en discussion avec les recruteurs. L’interactivité engageant une rapidité de la réponse de la part des recruteurs. «En clair cela permet aux candidats d’avoir des réponses aux questions qui les préoccupent et aux recruteurs d’évaluer, à distance, le niveau de leurs interlocuteurs. Un gain de temps considérable pour les professionnels», expliquent, les responsables.
Bref, ce nouveau concept vise à répondre à un besoin de plus en plus pressant de la part des entreprises concernées en matière de recrutement. L’optimisation étant la priorité première en la matière.
Les ambitions des auteurs de la plateforme sont d’ailleurs fortes à ce niveau.
«Nous comptons dupliquer le concept dans le domaine des IT et de la banque, Finance et Assurances, d’ici la fin de l’année», annonce Othmane Loutfi. Le manager qui a son propre cabinet de recrutement considère en effet qu’aujourd’hui «il est plus rentable de s’orienter dans des concepts interactifs dédiés au recrutement».
L’innovation de cette plate-forme lui a déjà valu une reconnaissance. Moncallcenter.ma fut en effet sélectionnée parmi les 30 entreprises à l’issue de la dernière session Maroc StartUp. La compétition de pré sélection portait sur 165 candidatures.

 

Billet: A chacun son métier

Le chômage, la crise, la polyvalence nécessaire sont autant de facteurs qui poussent les uns et les autres à se reconvertir sans préparation pour demeurer sur le marché de l’emploi et améliorer leur revenu. Le problème devient alors celui de l’entreprise qui ne doit pas rater le coche dans les recrutements et vérifier avant tout les compétences des candidats désireux de changer de carrière. Le candidat qui n’est pas en confiance avec lui-même dans sa reconversion ne fera pas le difficile au départ et ne demandera pas un salaire élevé pour démarrer sa nouvelle aventure. Les candidats qui ne trouvent pas de job dans leur spécialité et empruntent une autre voie sont nombreux. Les exemples abondent et ne répondent pas forcément à la polyvalence. Le cas le plus emblématique est celui de la communication et des médias. Combien de personnes se sont senties dans le mood mais finalement se trouvent dans des incapacités à répondre à des besoins objectifs et spécifiques qui nécessitent un véritable savoir-faire.

L’humilité est nécessaire dans ce cas. Il en est de même pour l’apprentissage. La reconversion est une bonne chose en soi. Encore faut-il qu’elle soit bien préparée. L’ignorer impliquerait forcément des mésententes avec le reste des équipes chevronnées et susciterait des points de tension. A terme, si le phénomène persiste, la médiocrité s’installera. Les erreurs de casting sont acceptées à des proportions minimes. Les soutenir signifierait autre chose. Le management moderne devrait en tenir compte même en cas d’absence de direction des ressources humaines. Multiplier les entretiens dans de tels cas est fortement recommandé.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *