Sommet «Connecter le monde arabe» : Du commerce, de l’entrepreneuriat et de l’emploi

Sommet «Connecter le monde arabe» : Du commerce, de l’entrepreneuriat et de l’emploi

Faire du secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC) un vecteur de croissance économique et de développement durable. C’est l’appel lancé par le Maroc lors du Sommet «Connecter le monde arabe». Un évènement organisé, du 5  au 7 mars, à Doha (Qatar), par l’Union internationale des télécommunications (UIT) en partenariat avec la Ligue arabe. Troisième sommet du genre organisé par l’UIT après ceux de Tunis et de Genève, cette rencontre a traité de nombreuses thématiques se rapportant aux TIC , notamment les question de l’innovation, de l’investissement, ainsi que des ressources humaines et matérielles à mobiliser pour soutenir la croissance du secteur. Le sommet, lui,  a pour objectif de mobiliser les ressources humaines, financières et techniques nécessaires pour remédier aux disparités qui existent entre les pays de la région dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Offrant aux dirigeants des secteurs public et privé ainsi qu’aux responsables d’organismes internationaux et régionaux de financement et de développement une occasion de dialoguer en personne, de créer de nouvelles initiatives et de nouer des partenariats, le sommet a été précédé d’un processus préparatoire au cours duquel sont identifiés les projets de développement des TIC ainsi que leurs auteurs et aussi les partenaires et les donateurs qui sont désireux de contribuer à la mise en œuvre des projets qui ont été sélectionnés, et ceux afin de promouvoir le déploiement des réseaux, applications et services TIC dans la région. Intervenant lors du sommet, le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara, a pour sa part mis l’accent sur l’importance de la «mutualisation et de l’intensification des efforts de toutes les parties prenantes afin de renforcer le rôle du secteur des TIC dans la création d’emplois et de richesse et la lutte contre la pauvreté, et d’œuvrer conjointement à en faire un vecteur de croissance économique et de développement durable». A noter que plus de 51 projets d’investissements d’un montant excédant les 46 milliards de dollars ont été présentés à  l’étude afin d’établir des plans de financement pour leurs mises en œuvre.  Abdelkader Aâmara a ainsi présenté les différents chantiers engagés par le gouvernement marocain pour promouvoir le secteur des TIC et positionner le Maroc en tant que hub technologique régional. Pour rappel, le sommet «Connecter le monde arabe» s’inscrit dans la série des sommets «Connecter le monde» lancée par l’UIT et a pour objectif ambitieux de connecter ceux qui ne le sont pas encore à l’horizon 2015,  encourager l’entrepreneuriat et booster la création d’emploi dans le secteur des TIC.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *