Souss-Massa : La société civile, un levier pour l’emploi au niveau régional

Souss-Massa : La société civile, un levier pour l’emploi au niveau régional

L’expérience associative pionnière de la région Souss-Massa en matière de création d’emploi a été au centre de la cinquième journée d’étude tenue à Agadir sous le thème «La société civile et la problématique de l’emploi».

Cette rencontre, initiée par le ministère délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile en partenariat avec le Conseil de la région Souss-Massa et la commune urbaine d’Agadir, s’assigne pour objectif de valoriser l’effort associatif déployé en matière d’emploi, et mettre en lumière les expériences associatives réussies au niveau de cette région. Elle porte aussi sur la mise en œuvre au niveau régional d’une approche participative entre les deux acteurs concernés; institutionnel et civil.

Le programme de la journée d’étude comprend une conférence sur la société civile et la promotion de l’emploi, ainsi que trois ateliers traitant des questions liées à la protection juridique des employés des associations, et les incitations fiscales au profit des organismes de la société civile. Et a été marquée par la signature d’un protocole d’entente entre le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, le Conseil de la région Souss-Massa, la commune urbaine d’Agadir, l’Université Ibn Zohr, et les associations Zakoura et Injaz Al Maghrib. Et qui porte sur le renforcement de la coopération entre ces différentes parties selon les moyens financiers, logistiques, techniques, et humains de chaque intervenant, et aussi l’intensification des efforts pour activer les mécanismes de la démocratie participative au niveau des politiques publiques en vigueur dans le territoire de la région Souss-Massa.

Selon les initiateurs de cette rencontre, «au cours de ces dernières années, le secteur des institutions sans but lucratif (ISBL), appelé communément société civile ou monde associatif, a connu un essor considérable. Par sa proximité de la population et son souci des besoins et intérêts des citoyens dans divers domaines (économique, éducatif, social, culturel, infrastructure, religieux, etc.), le monde associatif est devenu une composante incontournable de la vie économique et sociale du pays». Les synergies qu’il développe avec les pouvoirs publics et le secteur privé par le biais de conventions de partenariat ont renforcé davantage son rôle et contribué à son développement. Dans ce sens, l’Initiative nationale pour le développement Humain (INDH) constitue un exemple  de cadre où se développe ce genre de partenariats.

Or, malgré son importance économique et sociale croissante reconnue à la fois par les citoyens et par les opérateurs publics et privés, le secteur des ISBL demeure quasi invisible dans les statistiques officielles et les données complètes sur son importance et ses caractéristiques sont inexistantes.

La région du Souss-Massa enregistre une dynamique associative importante. à elle seule, cette région abrite plus de 17% pour cent des associations nationales, et emploie chacune entre un et dix personnes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *