Tout le monde veut aimer son travail : vers une culture d’entreprise partagée, de Marylène Delbourg-Delphis

Tout le monde veut aimer son travail : vers une culture  d’entreprise partagée, de Marylène Delbourg-Delphis

L’auteure affirme que «dans un monde de plus en plus contrôlé par les senseurs et les data, ce qui distingue les entreprises les unes des autres, c’est ce qui fait leur identité, ce sont leurs employés».

Les critiques du Net sont aussi unanimes pour dire que «la quatrième révolution industrielle rend leur engagement plus critique que jamais — et ils sont prêts à le donner. Ils ont envie d’aimer ce qu’ils font. Quel que soit le poste qu’ils occupent, leur travail peut être l’objet d’une satisfaction personnelle et le point de départ d’une authentique implication». C’est ainsi que l’ouvrage est conçu. Tel un guide pratique, il devra aider le manager à réenchanter son entreprise, à recruter différemment, et à regarder d’un peu plus près le design du travail, la construction des équipes. Tout ceci devrait mener à la simplification de la hiérarchie.

«La responsabilité du leader est de générer chez les employés le sentiment d’appartenance qui fait l’attractivité de la culture des start-up et des organisations gagnantes». C’est en tous les cas le message phare que veut transmettre l’auteure à ses lecteurs. C’est d’ailleurs bien pour cela qu’elle présente son  ouvrage comme une perspective sur l’art du travail qui guide depuis près de 30 ans la pratique de Marylène Delbourg-Delphis, ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, devenue serial PDG et conseil en entreprise. A lire assurément!                 

Diateino Ed. (6/9/2018)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *