Université Mundiapolis : Le Forum Université-Entreprise s axe sur l énergie renouvelable

Université Mundiapolis : Le Forum Université-Entreprise s axe sur l énergie renouvelable

La 3ème édition du Forum Université-Entreprise a rempli ses engagements. Co-organisée par le Cluster électronique mécanique Mécatronique marocain (CE3M), le Centre de design et développement pour les Clusters (CDDC) de l’Université Mundiapolis, et R&D Maroc, avec le soutien du ministère de l’industrie et du commerce et des nouvelles technologies, cette édition du Forum a été un succès. En effet, cet événement tenu vendredi 14 décembre courant est une première action lancée par le CE3M et l’Université Mundiapolis pour doter des PME/PMI de technologies marocaines de valeur ajoutée compétitive basée sur l’innovation. «Ce forum constitue une plateforme de partage du savoir-faire, d’échange de bonnes pratiques et de compréhension mutuelle entre les acteurs opérant dans le domaine des énergies renouvelables», souligne un communiqué de l’université. Ainsi, le forum présente et valorise le savoir-faire marocain en termes d’innovation technologique dans les énergies renouvelables et l’efficience énergétique. Le forum vise également à faciliter la collaboration et les partenariats entre PME/PMI, centres de compétences et donneurs d’ordres, présenter des exemples de projets collaboratifs d’innovation à forte valeur ajoutée engagés par le CE3M, partager des projets collaboratifs Université-Entreprise réussis à l’international, et présenter aux entreprises les différents centres de compétences marocains (universités, centres de recherche, centres techniques, écoles d’ingénieurs…) pour créer des partenariats entre ces différents acteurs.
Aussi, les participants à ce forum ont eu droit à des conférences animées par des experts marocains et internationaux. Ces spécialistes se sont exprimés sur le contexte national de l’énergie solaire et les opportunités d’intégration industrielle locale. Les mécanismes de soutien à l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables et le renforcement de la relation Université/Entreprise autour de projets collaboratifs, ont également été abordés.
Aussi, les intervenants se sont arrêtés sur les expériences internationales dans le montage de projets collaboratifs dans les énergies renouvelables et se sont posé la question du transfert technologique et du co-développement entre l’université et l’industrie. Les technologies de l’information, comme facteur de développement socio-économique respectant l’environnement, ont également été à l’ordre du jour. Ainsi, le temps d’un forum, donneurs d’ordre, PME/PMI et centres de R&D ont échangé pour faire ressortir de potentiels partenariats autour de projets collaboratifs.
À ce titre, chaque institution a pu identifier des partenaires potentiels pour répondre à ses besoins spécifiques et à ses exigences, ainsi que les mécanismes et les sources de financement possibles.

Actus

Careers In Morocco à Casablanca le 30 mars 2013
Il est de retour. Après 5 ans d’existence, et une expérience confirmée dans l’organisation de forums à Paris, Londres et Montréal, le forum des compétences marocaines du monde «Careers In Morocco» s’installe au Maroc et vous donne rendez-vous le 30 Mars 2013 à l’hôtel Hyatt Regency à Casablanca pour un événement de grande envergure.
Plus de 1500 compétences marocaines seront attendues à cette rencontre et plusieurs conférences-débats avec des invités prestigieux seront organisées également autour de thèmes traitant de l’actualité économique, de l’insertion professionnelle et des possibilités de carrière au Maroc.

Daoudi appelle à conjuguer les efforts pour positionner le Maroc comme un «hub universitaire»    
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, a appelé, samedi à Paris, les compétences marocaines établies en France à contribuer aux efforts en cours visant à positionner le Maroc comme un «hub universitaire». Le Maroc veut devenir «un hub universitaire, une terre d’accueil pour des étudiants africains et étrangers. On doit absolument conjuguer nos efforts pour relever ce défi qui va nous permettre d’attirer les investissements», a-t-il déclaré à la MAP, en marge de sa participation au premier Forum des compétences franco-marocaines qui s’est déroulé à l’Ecole supérieure des mines ParisTech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *