Finale de la Coupe du Trône : Le Raja prend sa revanche

Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de la 61ème édition de la Coupe du Trône une réussite sur tous les plans.

Les gradins du complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat ont été envahis par des milliers de supporters qui se sont rués massivement dès la matinée de samedi pour encourager leur équipe. Le volet organisationnel n’a pas été critiqué. Et cerise sur le gateau, la finale opposant le Raja de Casablanca et le Difaâ El Jadida a été très disputée Comme à l’accoutumé, cette rencontre a été honorée par la présence de SAR le Prince Moulay Rachid qui a présidé cette finale.

Celle-ci est un remake de la finale de 2013. Sauf que cette fois, le Raja de Casablanca a réussi son pied de nez à la guigne.

Pour sa dernière finale, il avait affronté le même adversaire. A la différence de sa victoire du samedi, il avait échoué à remporter la coupe lors des séances fatidiques des tirs au but. Ironie de l’histoire, ce sont ces mêmes séances qui lui ont souri cette fois, quatre ans après.

Avant d’en arriver là, les 22 protagonistes ont enchanté le public avec un jeu ouvert, plaisant et digne d’une finale. Il était clair que chaque entraîneur voulait plier l’affaire dans les temps impartis.

Les Verts ont été les premiers à lancer les hostilités. Dès l’entame de la rencontre, ils ont exercé une forte pression à but déstabilisateur.  Une technique qui a fini par porter ses fruits puisque le goléador Mohcine Iajour délivre les siens avec un premier but sur un coup de tête qui n’a laissé aucune chance au portier Yahya El Filali.

Ce but a décontenancé le DHJ tout comme son entraîneur Abderrahim Talib qu’on a rarement vu si stressé.

Lors de la deuxième mi-temps, les Doukkalis se sont ressaisis. Pour leur coach, il était inenvisageable de louper le sacre. Lui qui a disputé deux finales de la Coupe du Trône, espérait tant que la troisième soit la bonne. Il retrouve l’espoir à l’heure du jeu lorsque Hamid Ahdad égalise pour le DHJ sur un pénalty exécuté avec élégance.

Les pendules remises à l’heure, chaque équipe redoublait d’effort pour prendre l’avantage. Les minutes se suivent et se ressemblent sans changer le résultat du marquoir. Les prolongations n’ont non plus pas délivré les supporters d’une pression arrivée à son comble. Il a fallu donc attendre les séances de pénalty pour trancher. Et c’est le Raja qui les tourne en sa faveur, électrisant ainsi son large public.

A la fin de cette rencontre marquée par une ambiance festive et de fair-play, SAR le Prince Moulay Rachid a remis la Coupe du Trône au capitaine du Raja, Issam Erraki. Il s’agit du 8ème trophée des Verts. Le Raja débute donc une belle saison avec un premier titre en poche. SAR le Prince Moulay Rachid a également remis le trophée de la deuxième édition de la Coupe du Trône de futsal au capitaine de Dynamo Kénitra Soufiane El Mesrar, ainsi que la Coupe du Trône dames au capitaine de l’AS FAR Ibtissam Jraidi. En effet, l’équipe féminine de l’AS FAR s’est illustrée en explosant l’Olympic de Safi sur le large score de 7 buts à 0. Les militaires ont produit un récital sous le regard attentif du président de la FRMF, Fouizi Lekjaa et de Ahmad Ahmad, président de la CAF. Ce sacre est par ailleurs le cinquième consécutif du club militaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *