Le Wydad impérial, le FUS impuissant

Demi-finales retour de la Ligue des Champions d’Afrique et la Coupe de la CAF

Le dernier obstacle qui séparait le Wydad de Casablanca de la finale de la Ligue des Champions d’Afrique a été franchi avec l’art et la manière. Dans un complexe Mohammed V plein comme un œuf et envahi par des supporters venant de toutes les villes du Maroc, l’enthousiasme était à son summum. Marocains en général et Wydadis en particulier, tous portaient l’espoir sur cette demi-finale retour face à l’USM Alger.

Après la disqualification amère au même stade de la compétition lors de l’édition précédente, l’ambition était telle qu’il fallait que cette fois soit la bonne. Intraitables chez eux dans la compétition, les hommes de Houcine Ammouta se sont montrés à la hauteur de leur réputation et ont dominé la rencontre quasiment de bout en bout.

Le public qui a endossé le 12ème maillot a eu un impact déterminant. D’entrée, ses encouragements ont sensiblement boosté les joueurs. Et logiquement, le Wydad a fini par concrétiser sa supériorité. Subtilement servi par Saidi, Bencherki s’infiltre dans la surface et délivre un caviar à El Karti lequel reprenait de l’intérieur du pied à bout portant pour délivrer les siens à la 26ème minute. Libérés, les Rouges s’investissaient de plus en plus en attaque. Dans la foulée, Ounajem s’écroulait dans la surface après un contact avec Benmoussa mais l’arbitre ne bronchait pas, provoquant la colère du public. Cherchant à rattraper son retrard, l’USMA réagissait timidement sans trop inquiéter le portier El Aroubi.

De retour des vestiaires, il était clair que l’entraîneur Paul Put a bien secoué le cocotier. Ses hommes semblaient être déterminés et affichaient nettement leurs sérieuses intentions de scorer. Cependant, sur un contre rapide, le défenseur algérien Abdellaoui provoqua un coup franc. Joliment exécuté par Ounajem, le centre trouva la tête de Bencherki qui s’est basé sur sa bonne détente et non la longueur de sa taille pour doubler la mise.

Par la suite le match devient complètement fou avec des occasions de part et d’autre. A l’heure du jeu, un coup de théâtre chamboulera les tactiques lorsque Attouchi se fait expulser après avoir reçu deux cartons jaunes. Une aubaine pour les visiteurs qui mettent les bouchées doubles en quête de la réduction du score. Et c’est chose faite. Quelques minutes plus tard, l’USMA marque sur un cafouillage.

Son appétit grandit aussitôt. Elle continue à pousser face à un Wydad amoindri mais solidaire. Les locaux ont tenu jusqu’au but libérateur de Bencherki dans les arrêts de jeu. Le coup de sifflet final de cette rencontre de haute voltige électrisa le public et envoya officiellement le Wydad en finale où il retrouvera le vainqueur d’Al Ahly-Etoile Sahel.

Par ailleurs, la chance n’a malheureusement pas souri au FUS dont le parcours en Coupe de la Confédération s’est arrêté en demi-finale retour après son match nul (0-0) face au tenant du titre TP Mazembe, samedi au Complexe Prince Héritier Moulay El Hassan de Rabat.

Lors du match aller, les Fussistes s’étaient inclinés (0-1) au stade Mazembe à Lubumbashi.

Les déclarations de Walid Regragui résument le déroulement de la rencontre. «Nous avons certes accaparé la balle, mais nous ne sommes jamais arrivés à les inquiéter, ils étaient bien en place, solides défensivement et forts devant en contre-attaque», a-t-il reconnu. Et d’ajouter : «Aujourd’hui, nous n’avons aucun regret, on est tombés sur une équipe forte et expérimentée». Le FUS se voit ainsi éliminé en l’espace de quelques jours de deux compétitions, à savoir la Coupe du Trône et la Coupe de la CAF. Le focus ne sera fait maintenant que sur la Botola Maroc Telecom.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *