Un café avec… Hamid Chabat

Un café avec… Hamid Chabat

ALM : Faites-vous du sport ?  
Hamid Chabat : Lancer des discours à longueur de journée, aller de rencontre en rencontre, d’interview en interview, de séminaire en séminaire équivaut à faire du sport de haut niveau. Aussi toute cette dynamique nouvelle que j’essaie d’insuffler au parti après de longues années de stagnation et d’usure du pouvoir est-elle un défi assimilable à un grand marathon.

Vous êtes plutôt Barça ou Real ?
Chez moi à la maison, les deux tiers de ma famille sont des fans du Barça et un tiers Real. Aussi les deux tiers MAS et le tiers WAC. (Rires)

Vous avez réussi un exploit en 2012 en décrochant le poste de secrétaire général de l’Istiqlal. Quel est le secret de votre succès ?
Tout ce que je peux dire c’est quand je me porte candidat pour assumer une responsabilité, je travaille avec le cœur, l’ambition et le rythme soutenu des athlètes.

Vous êtes maire de la ville de Fès, secrétaire général du Syndicat général des travailleurs du Maroc, et enfin secrétaire général du parti de l’Istiqlal. Avez-vous encore une ambition ?
J’ai commencé jeune mon militantisme syndical puis politique. Et j’ai toujours rêvé. Sans ambition la vie d’un homme ne peut pas avoir un sens. Et ce sont les jeunes par leur ambition et leurs rêves qui ont fait l’histoire du Maroc. C’est dans ce sens que depuis le dernier congrès on essaie de promouvoir un nouveau concept de la politique basé entre autres sur plus d’ouverture aux jeunes, parce que ce sont les jeunes qui ont toujours porté le flambeau du changement, du renouvellement et le rêve d’un avenir meilleur. Il faut savoir que l’Etat du Maroc a été édifié par Moulay Idriss 1er  alors qu’il avait 11 ans. Allal El Fassi pensait à créer le mouvement de libération national alors qu’il avait 15 ans. Même chose pour les signataires du Manifeste de l’indépendance, ils étaient tous jeunes et avaient de l’ambition.   

Quel est votre rêve aujourd’hui ?
Mon rêve est que le parti de l’Istiqlal remporte la première place lors des prochaines échéances électorales. Parce qu’on a la ferme volonté de faire avancer les choses et d’améliorer le quotidien des Marocains, un peuple connu pour son grand cœur et qui mérite le meilleur. Ce rêve sera exaucé avec la volonté de Dieu. Comme dit le verset, «Si Dieu sait qu’il y a quelque bien dans vos coeurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a été pris».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *