1.700.000 dh dérobés dans une ferme à Tétouan

1.700.000 dh dérobés dans une ferme à Tétouan

Le bonhomme, restaurateur de son état,  est chez lui à Tétouan, cette nuit du dimanche 7 septembre 2014. Son portable sonne. C’est le gardien de sa ferme située au douar Dar El Khayat, commune rurale de Ben Koraïch, qui l’appelle. Que veut-il de lui à cette heure tardive de la nuit ?  Le gardien parle vite, on sent qu’il a quelque chose de  grave à annoncer à son patron.

Il l’informe qu’il vient d’être victime d’une attaque par des individus: «Une bande de malfaiteurs m’a attaqué à l’intérieur de la ferme». Le restaurateur s’habille rapidement et prend sa voiture. En vingt minutes, il est déjà dans la ferme.  Que s’est-il passé?

Le gardien lui explique qu’il a été attaqué par des personnes qui lui ont ligoté les mains et les pieds avant de pénétrer à l’intérieur de la ferme. Affolé, le restaurateur se précipite vers la douche. Il y entre, va droit à un coin précis et se rend compte que les assaillants sont passés par là.  Reprenant son souffle, il appelle le poste de la gendarmerie royale de Ben Koraïch. «Ils ont dérobé mon coffre-fort», lance-t-il au gendarme qui lui parle avant de lui donner l’adresse. Le coffre renfermait une somme de 1.700.000 DH.

Les gendarmes arrivent et diligentent une enquête. Ils interrogent le gardien qui est déjà considéré comme le suspect n°1. Mais son interrogatoire le blanchit. Il affirme aux gendarmes qu’il était chez lui au rez-de-chaussée, dans son cagibi, quand il a entendu des bruits provenant de l’extérieur. Avant de sortir pour voir ce qui se passait, les malfrats l’ont attaqué et lui ont ligoté les mains et les pieds.

Grâce aux empreintes digitales, ainsi que les signalements de quelques éléments de la bande que leur a révélé le gardien de la ferme, les enquêteurs arrivent à identifier l’un des assaillants. Il s’agit d’un certain B.B, âgé de vingt-sept ans, repris de justice. Soumis aux interrogatoires, ce dernier crache le morceau et avoue être le cerveau de la bande qui a commis le crime de vol des 1.700.000 DH dissimulés dans un coffre-fort. Ses quatre complices sont toujours en fuite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *