10 ans de prison pour un trio de malfaiteurs

10 ans de prison pour un trio de malfaiteurs

Ils sont trois jeunes hommes, âgés respectivement de dix-neuf, vingt-deux et trente-et-un ans, célibataires et sans emploi, qui comparaissent, ce lundi de la quatrième semaine du mois de février, devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Tous les trois repris de justice, ils nient avoir agressé ou violé quiconque. «Je suis innocent», clame chacun d’eux devant les trois magistrats de la chambre criminelle. Mais, les victimes ont un autre avis. Elles pointent du doigt le trio.

«Ce sont eux qui m’ont agressée et violée M. le président», affirme cette jeune fille de vingt-six ans qui s’est retrouvée, il y a quatre mois, entourée par ces trois jeunes hommes dont l’un lui a mis le couteau au niveau des côtes. Il était 21h. Il ne lui restait que quelques centaines de mètres pour arriver chez elle. Mais, les trois malfrats qui la guettaient lui ont coupé le chemin. «Ils m’ont conduite vers un terrain vague pour me violer», précise-t-elle.
Ils l’ont violée collectivement avant de lui subtiliser son smartphone et une somme de près de trois cents dirhams.
Cependant les trois mis en cause ont nié avoir rencontré cette jeune fille, ni l’avoir croisée quelque part.

Une seconde victime n’a pas hésité à raconter en détail tout ce qu’elle a enduré par les mains des trois malfaiteurs : «Ils m’ont ôté mon pantalon alors qu’il faisait froid et m’ont demandé d’aller et venir devant leurs regards». Tous les trois étaient sous l’effet de la drogue. Ils ont fini par la violer collectivement.

Sept victimes se succèdent devant les magistrats. Chacune raconte son calvaire : coups de couteau, blessures, gifles, viols et séquestrations.
L’une des victimes était un jeune homme, la trentaine, auquel ils ont subtilisé une montre, un smartphone et une bague en or.
«J’ai résisté au départ, M. le président, mais l’un d’eux m’a donné un coup de couteau au niveau du bras», précise-t-il à la Cour.
Une blessure qui lui a coûté sept points de suture.

Devant les témoignages accablants des victimes, la Cour a jugé les trois malfaiteurs coupables et les a condamnés à 10 ans de réclusion criminelle pour chacun d’eux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *