10 ans de réclusion criminelle pour avoir séquestré et violé une mineure

10 ans de réclusion criminelle pour avoir séquestré et violé une mineure

Accusé de pédophilie, ce père de famille, âgé de quarante-deux ans, comparaît en état d’arrestation au box des accusés à la salle d’audience de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

A l’instar de la majorité des suspects impliqués dans différentes affaires criminelles il se disculpe. Il affirme n’avoir jamais vu cette fillette de huit ans au quartier. Quant à elle, elle affirme, non pas sans difficulté, devant les trois magistrats de la chambre criminelle qu’elle le croisait souvent au quartier, notamment lors des matinées. Elle explique à la Cour qu’il a engagé avec elle, la première fois, une conversation qui a porté sur son parcours scolaire. Depuis, il lui disait bonjour. Il lui achetait même parfois un yaourt ou un petit pain au chocolat. C’est du moins ce que cette fille de huit ans raconte aux magistrats sur un ton plein d’innocence.

Elle précise devant la Cour que le mis en cause lui a demandé la dernière fois de lui faire une course et de le rejoindre chez lui. La fille ne pensait pas que sa femme n’y était pas. Quand elle a frappé à la porte, il lui a ouvert tout en l’invitant à saluer son épouse. Toutefois, elle s’est retrouvée face à face avec lui dès qu’elle a mis ses pas à l’intérieur de chez lui. Il ne lui a pas laissé la moindre occasion de sortir de la maison. Il a verrouillé la porte tout en l’emmenant à l’intérieur de la chambre pour lui ôter ses vêtements.

Sans pitié, il a abusé d’elle. Dès qu’il a assouvi ses désirs bestiaux, il lui a demandé de ne rien révéler à ses parents. Mais, la fille n’a pas gardé silence, elle a tout raconté à sa mère qui l’a conduite au commissariat de police pour porter plainte. Certes, selon son acte d’accusation, il semble avoir avoué son crime de pédophilie devant les policiers qui étaient chargés de son interrogatoire. Mais, il a tout rejeté quand il s’est présenté devant la Cour. Cela ne lui a servi à rien. Mais, après les délibérations, la sentence vient de le juger coupable pour séquestration et attentat à la pudeur sur une mineure.

Verdict : 10 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *