15 ans de prison pour des voleurs et violeurs

15 ans de prison pour des voleurs et violeurs

Chacun d’eux se disculpait d’être membre de cette bande de trois malfaiteurs et expliquait au président de la Cour qu’il a été mouillé dans cette affaire par vengeance.


Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Le président de la Cour les interrogeait tout en prenant en considération les détails consignés dans le procès-verbal de leurs auditions.
«Je l’ai signé contre mon gré, M. le président, et sans le lire», a répondu l’un des trois malfaiteurs quand le président lui a demandé s’il a lu ses déclarations consignées dans le PV. Les deux autres mis en cause ont fait la même déclaration devant la Cour.
Tous les trois ont nié avoir agressé sous la menace d’armes blanches les victimes dont des femmes et des hommes, violé collectivement une jeune fille et malmené plusieurs victimes.

Mais, l’une des victimes, celle qui a été violée collectivement, âgée de vingt-six ans, les a reconnus tous les trois. «Ce sont eux M. le président qui m’ont barré le chemin quand j’étais en route à destination de chez moi», a-t-elle entamé son témoignage après avoir prêté serment.
Elle s’est souvenue de tout ce qui lui est arrivé, en détail, comme s’il s’était arrivé la veille. Elle a expliqué que l’un d’eux lui a mis un couteau sous l’aisselle avant de la conduire vers un terrain vague de la région de Bouskoura. Sans pitié, ils ont abusé d’elle à tour de rôle. N’arrivant pas à tenir ses larmes, elle a précisé qu’ils l’ont séquestrée jusqu’au matin pour l’abandonner. Elle a été trouvée, dans un état lamentable, par des employés qui empruntaient leur chemin à destination de leurs emplois. Ce sont eux qui ont alerté la police pour l’évacuer vers l’hôpital afin d’être soignée. Elle a expliqué à la Cour qu’elle les avait suppliés de la relâcher mais ils la giflaient à chaque fois pour qu’elle garde le silence.

Les autres victimes ont également reconnu les malfrats et ont relaté à la Cour comment ils ont été agressés. Ils ont précisé qu’ils les ont menacés avec un couteau et une épée que la police a saisis lors de leur arrestation. Ils ont ajouté que le trio n’hésitait pas à les maltraiter si l’une d’elles manifestait une résistance.
Verdict : Les trois mis en causes ont été jugés coupables pour constitution d’une association de malfaiteurs, kidnapping, séquestration, viol collectif, vol qualifié, menace à l’arme blanche et coups et blessures et les a condamnés à 15 ans de réclusion criminelle chacun.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *