2 fonctionnaires de la prison de Safi impliqués dans une affaire de meurtre par balles

2 fonctionnaires de la prison de Safi impliqués dans une affaire de meurtre par balles

Tous deux, A. H et M. O, sont des fonctionnaires à la prison Moul El Bargui, à Safi. En compagnie de leurs amis, M. K, agent commercial de son état et A.M, sans profession, ils se trouvent dans un restaurant-bar sis sur la Route de Sidi Bouzid (au sud d’El Jadida), autour d’un dîner bien arrosé.

Les têtes tournent tout doucement. Il est minuit. Soudain, les deux fonctionnaires de la prison Moul El Bargui remarquent deux filles de joie qui picolent sur le compte d’un client. Ils tentent de les aborder. Mais en vain. Leur client, un quinquagénaire, semble être généreux. Les deux fonctionnaires persistent dans leur démarche. Mais les deux filles refusent catégoriquement.

Vers 3 h du matin, les deux filles de joie sortent du restaurant-bar en compagnie de leur client. Tous les trois montent dans une voiture. Et les deux fonctionnaires et leurs deux amis se mettent à leur poursuite. En arrivant non loin d’un hôtel, le quinquagénaire remarque la voiture qui le suit et il redémarre. Et une course-poursuite s’engage entre les deux voitures. Seulement, il s’arrête  une fois arrivé au niveau de la station d’essence située sur la Route de Dar Si Îssa. Le quinquagénaire descend, se dirige vers le chauffeur et lui demande la raison pour laquelle il le pourchassait. Sur un ton élevé, les quatre amis descendent également et s’apprêtent à kidnapper les deux prostituées. Mais, le quinquagénaire saisit un fusil de chasse et les menace. Malheureusement, l’un des quatre amis, le chômeur, lui arrache le fusil et tire une balle visant la poitrine du quinquagénaire qui tombe par terre en poussant un dernier soupir.

Les deux fonctionnaires de la prison El Bargui et leurs deux amis, l’agent commercial et le chômeur ont été arrêtés et traduits, lundi dernier, devant le parquet général près la Cour d’appel de Safi. 

1 Comment

  1. Mehdi

    S’il s’avère que c’est ce qui s’est passé alors inchallah 25 ans de prison pour chacun deux yaaa rebi à toute cette bande de salopard !! Tout les employés des prisons sont en général des salopards qui ne méritent aucun respect

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *