20 ans de prison pour avoir tué sa maîtresse

20 ans de prison pour avoir tué sa maîtresse

A vingt-huit ans, il se tient pour la troisième fois devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Lors de la première fois, il n’était qu’à son vingtième printemps quand il a été arrêté pour vol simple et condamné à six mois de prison ferme. La deuxième arrestation remonte à trois ans quand il a participé à un cambriolage pour être condamné à deux ans de prison ferme. Cependant cette fois-ci il risque gros parce qu’il est impliqué dans une affaire de meurtre. C’était lors d’une soirée bien arrosée qu’il a commis son crime, a-t-il avoué au président de la Cour en ajoutant qu’il a été provoqué par sa victime, une jeune fille de dix-huit ans. Elle était sa maîtresse. «Elle m’a traité d’un homme impuissant sexuellement», a-t-il précisé. Et de commencer à décrire son crime dans les moindres détails comme s’il était fier de ce qu’il a perpétré contre cette femme. Il a affirmé l’avoir maltraitée en lui assénant des coups de poing et de pied avant de commencer à lui cogner la tête contre le mur. Il ne l’a relâchée qu’une fois qu’elle a perdu connaissance.

Ils s’énivraient chez lui quand il lui a reproché d’avoir discuté, la veille, avec son ami tout en la sollicitant de ne plus parler avec celui-ci. Au fil des verres de vin rouge, des mots et des reproches, elle a commencé à l’insulter. Hors de lui, il s’est tenu debout pour commencer à lui donner des coups de pied. Puis, il lui a donné des coups de poing avant de commencer à lui cogner la tête contre le mur jusqu’à ce qu’il a remarqué le sang gicler de sa tête. Il s’est arrêté de la violenter et il s’est tenu à côté d’elle. La victime a perdu connaissance puis a rendu l’âme. Il n’a pas pensé alerter la protection civile pour la sauver. C’était un ami qui est venu le lendemain matin pour lui rendre visite qui l’a retrouvé dans un état lamentable juste à côté du cadavre et qui a alerté la police. Le mis en cause a facilement avoué son crime en regrettant d’avoir tué celle qu’il aimait.
Verdict : Jugé coupable pour coups et blessures ayant donné la mort sans l’intention de la donner, le meurtrier a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *