25 et 10 ans de prison pour avoir tué une «mule»

25 et 10 ans de prison  pour avoir tué une «mule»

Ils sont cinq jeunes hommes, Samir, Nabil, Abdellah, Abderrahim et Hamid qui comparaissent devant les magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Meknès.

Un seul parmi eux, Samir, est poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner et vol qualifié. Quant à Nabil et Abdellah, ils sont accusés de constitution d’une association de malfaiteurs et vol qualifié. Abderrahim n’était qu’un receleur. Le cinquième, à savoir Hamid, est un trafiquant de drogue qui a affirmé devant la Cour qu’ils sont, lui et le défunt Mohamed, des transporteurs du kif en faveur de clients.

En effet, ils sont deux «mules» qui traversaient, à pied, douar Aït Âbba, commune rurale Dar Oum Sultan, province de Meknès, région de Meknès-Tafilalet, alors qu’ils étaient en possession de deux grands sacs en joute renfermant du kif. Ils avaient l’intention de les remettre à des dealers des douars de la région. Seulement, ils ont été remarqués par les quatre malfrats, Samir, Nabil, Abdellah et A. M qui est en état de fuite et fait actuellement l’objet d’une note de recherche à l’échelle nationale. Ces derniers qui étaient en train de se droguer les ont rejoints pour les solliciter de leur vendre un kilo de kif en tiges contre une somme de deux cents dirhams.

«Ils nous ont demandé de les accompagner pour nous remettre de l’argent», précise Hamid qui les a accompagnés avec son ami, Mohamed, jusqu’à un coin obscur. Les deux «mules» ont été encerclées par le quatuor. «Ils nous ont sommés de partir sans argent», ajoute Hamid à la Cour. Cependant, tous les deux ont manifesté une résistance afin de récupérer leur marchandise. Une bagarre a eclaté entre les deux clans. Aussitôt, Samir qui était armé d’un bâton a frappé Mohamed à la tête de plusieurs coups alors que ses trois complices se sont chargés de Hamid en lui assénant des coups de poing et de pied. Après quoi, ils ont pris les deux grands sacs en joute et ont partagé la quantité de kif. Puis trois du quatuor rentrent chez eux et le quatrième, à savoir Samir, rejoint son ami, Abderrahim, chez qui il a gardé sa part du kif.

Le lendemain, Mohamed a été découvert corps sans âme, gisant dans une mare de sang. Une enquête de la gendarmerie royale a été soldée par l’arrestation de trois membres de la bande, ainsi que le quatrième jeune homme, chez qui Samir a gardé sa part du kif et la «mule», Hamid, qui accompagnait le défunt.
Verdict : 25 ans de réclusion criminelle pour Samir, 10 ans pour ses deux complices, Nabil et Abdellah, 2 ans pour le receleur, Abderrahim, et un an de prison ferme pour la «mule» Hamid.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *