4 ans de prison ferme pour avoir tué son ami!

4 ans de prison ferme pour avoir tué son ami!

Se tenant dans le box des accusés, à la salle d’audience de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, il ne se sent pas bien. Ses grimaces le prouvent surtout quand il tourne son regard vers l’assistance.

Le président qui feuilletait les papiers de son dossier lui explique qu’il faut écouter attentivement et répondre clairement aux questions qui seront posées par la Cour. Ce jeune homme de vingt-neuf ans, sans emploi, célibataire, poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, semble n’avoir pas pris en considération les ordres du président de la Cour puisqu’il continue à regarder à droite et à gauche comme s’il cherchait quelqu’un. Le président de la Cour lui demande, sur un ton sec, cette fois-ci, de respecter la Cour.

Repris de justice, ce jeune homme a déjà purgé trois peines d’emprisonnement. Une première de trois mois de prison ferme pour complicité à vol simple. Puis il a écopé d’une autre d’un an pour vol qualifié et la troisième fois pour trafic de drogue et coups et blessures pour lesquels il a passé huit mois en prison.

En effet, à l’instar de la majorité des mis en cause impliqués dans des affaires de meurtre, il précise devant la Cour : «Il était mon ami, M. le président, je n’avais pas l’intention de le tuer».

Certes, ils étaient deux amis, originaires du même quartier, qui ne se séparaient que rarement étant tous les deux des repris de justice.
«Nous étions en état d’ivresse», confirme ce jeune repris de justice.

En effet, ils s’enivraient quand ils ont commencé à échanger les injures suite à un malentendu.
«Je lui ai demandé de me prêter une somme de cent dirhams. Je me suis énervé quand il a refusé. Je le lui ai reproché tout en lui rappelant que je lui remets de l’argent à chaque fois qu’il en a besoin», précise le jeune mis en cause.
Les reproches, les invectives et les injures ont cédé rapidement la place aux mains et aux armes blanches. La victime a brandi un couteau et a asséné un coup qui a touché le mis en cause au bras droit. Hors de lui, le mis en cause a saisi son couteau et a tenté de se défendre. Et c’était l’irréparable qui s’est produit : il a donné un coup à son ami, au niveau de la poitrine, qui est tombé par terre pour rendre l’âme quelques minutes plus tard.
Verdict : 4 ans de prison ferme

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *