juin 21, 2018

5 ans de prison pour un meurtre !

5 ans de prison pour un meurtre !

Elle l’aurait traitée de prostituée. La mise en cause n’a pas pu tenir ses nerfs et lui a sauté dessus comme un fauve sur sa proie.

Leur malentendu a commencé dans un bain maure. C’est du moins ce qu’a affirmé cette jeune femme de vingt-trois ans, devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Poursuivie pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, elle a expliqué à la Cour qu’elle l’a provoquée quand elle l’a croisée au quartier en l’insultant. Certes, elle a affirmé qu’à part elle personne n’a entendu l’insulte. Elle l’aurait traitée de prostituée.

La mise en cause n’a pas pu tenir ses nerfs, pour lui sauter dessus comme un fauve sur sa proie. Deux témoins avaient assisté à la scène et ont répondu favorablement à la convocation de la Cour. Tous les deux n’ont rien entendu mais ils ont vu la mise en cause qui se jetait sur la victime pour la tenir par les cheveux et commencer à cogner sa tête contre le trottoir. Elle ne l’a relâchée qu’une fois qu’elle a vu que le sang coulait de sa tête. La victime a perdu connaissance.

Évacuée vers le service des urgences de l’hôpital Bouafi, elle y passera une semaine avant de rendre l’âme. La jeune mise en cause a été arrêtée et a avoué sans détour son crime tout en regrettant son acte. Un regret qu’elle a également exprimé devant la Cour lors de son dernier mot. Prenant la parole, le représentant du ministère public a requis la peine la plus dure. Quant à son avocat il a demandé à la Cour de prendre en compte l’aveu et le regret de la mise en cause. Effectivement, la Cour l’a fait bénéficier des circonstances atténuantes. Elle a été condamnée uniquement à cinq ans de réclusion criminelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *