8 ans de réclusion criminelle pour un meurtre

8 ans de réclusion criminelle pour un meurtre

Il la menaçait de lui balafrer le visage si elle ne lui cédait pas. C’est la raison pour laquelle elle a sollicité son cousin d’intervenir.

Contrairement à plusieurs mis en cause qui choisissent de nier les charges retenues contre eux, Nassim, âgé de vingt-et-un ans, ne cherche pas à se disculper. Encore plus, il semble ne pas regretter son acte criminel. Lucide, il avoue devant les trois juges de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca qu’il a bien tué Saïd, âgé de dix-neuf ans. Toutefois il assure à la Cour qu’il n’avait pas l’intention de le liquider. Effectivement, il est poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Les témoignages des voisins qui ont prêté serment devant la Cour concordent. Ils ont à l’unanimité expliqué que le défunt, Saïd, harcelait la cousine de Nassim, qui demeure au même quartier.

La cousine elle-même confirme avoir été harcelée par Saïd qui lui demandait à chaque fois de l’accompagner chez lui pour partager avec lui le même lit. Elle ajoute qu’il la menaçait de lui balafrer le visage si elle ne lui cédait pas. C’est la raison pour laquelle elle a sollicité son cousin d’intervenir et de demander à Saïd de la laisser en paix et ne plus lui couper le chemin. Cependant, Saïd ne l’entend pas de cette oreille. Pire, il traite la cousine de Nassim de prostituée qui se donne à tout le monde. C’était la provocation de trop. Deux coups de poing envoient Saïd par terre. Le sang gicle de sa tête. Il rend l’âme en route vers l’hôpital. L’avocat de Nassim a plaidé pour que son client bénéficie des circonstances atténuante. Chose que la Cour lui a accordées et l’a condamné à seulement huit ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *