Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle

Agadir :  Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle

Se rendant compte que son complice a été arrêté, le chauffeur clandestin n’a pas rebroussé chemin, mais a démarré à toute allure pour rentrer à la ferme tentant de le sauver.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’Agadir. Au box des accusés se tient, ce jeudi 12 septembre, un jeune homme, chauffeur clandestin, connu communément sous le nom de «Khattaf». Il est poursuivi en état d’arrestation pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Sa victime est un employé dans une ferme située au douar Beni Telbe relevant de la commune rurale Al Koudia El Beida, dans la région d’Ouled Taïma, province de Taroudant. En effet, ce dernier a été grièvement blessé, le dimanche 2 juin 2019, vers 20 h, avec un coup d’épée que lui avait asséné le mis en cause avant de prendre, en compagnie d’un malfaiteur, la poudre d’escampette. Il a rendu l’âme le samedi 8 juin au service des urgences à l’hôpital régional Hassan II à Agadir.

L’histoire commence quand le chauffeur en cause a été sollicité par un malfrat de l’accompagner vers une ferme située au douar Beni Telbe afin de l’aider à transporter du citron qu’il allait voler. Une proposition qui a facilement été acceptée par le chauffeur pour qu’ils passent, tous les deux, à l’acte. C’était le malfrat qui a pris l’initiative de s’infiltrer à l’intérieur de la ferme alors que le chauffeur clandestin se chargeait de la surveillance. Seulement, le malfrat a été épinglé par un employé de la ferme qui l’a ligoté avant d’appeler son employeur qui l’a rejoint. Se rendant compte que son complice a été arrêté, le chauffeur clandestin n’a pas rebroussé chemin, mais a démarré à toute allure pour rentrer à la ferme tentant de le sauver. Il s’est armé d’une épée pour asséner un coup au patron de la ferme et blesser gravement l’employé qui a rendu l’âme, quatre jours plus tard.

Le dimanche 9 juin, le chauffeur clandestin a été arrêté, à Laâyoune alors que son ami est toujours en état de fuite.

Verdict : Le chauffeur clandestin a été condamné, jeudi dernier, à 20 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *